Ça s’en va et ça revient !
BlablablaHumeursNon classé

Ça s’en va et ça revient !

HEY, SALUT TOI !

J’aurais pu revenir comme si de rien était, et vous présenter mes favoris de l’année écoulée. J’aurais pu revenir, et ne rien vous expliquer. J’aurais pu ne jamais recommencer de bloguer. Oui, mais non. Après environ deux ans de silence presque complet sur mon blog, après une déconnexion nette de ma vie online, l’envie de reprendre cette activité qui m’a durant des années fait vibrer est revenue de manière aussi intense qu’elle a disparu il y a de ça plusieurs mois. En effet, n’ayons pas peur de le dire : après des années de blogging régulier, j’ai subitement disparu de la surface de la blogosphère, d’un coup, comme ça. Pouf, silence radio, adios amigos, Asta la vista bébé y a plus personne, sans nouvelles et sans m’en justifier.  Finis les 5 articles par semaine. Finies les soirées sur Twitter. Fini mon feed instagram bien rempli. Pourquoi ? Il est indéniable que je vous dois des explications (qu’il sera difficile de vous donner sans me lancer dans la rédaction d’un roman en 3 tomes) mais soit, essayons…

 

BEH OUAIS MAIS T’ETAIS OU ?

blog3

Je dois l’avouer, en 3 ans, beaucoup de choses dans ma vie ont énormément changé. Certaines ont changé rapidement, d’autres ont pris leur temps. Certains changements étaient attendus et espérés, d’autres surprenants ou encore redoutés. Mais le fait est que cette succession de changements et d’événements ont tous, à leur petit niveau, eu une incidence sur mon brusque arrêt du blogging.

Lorsque nous nous sommes quittés, en 2017, je vivais seule depuis peu, dans un petit appartement cosy au coeur de ma ville natale: mon premier lieu de vie « à moi et rien qu’à moi » (même si en fait, il était surtout à mon proprio, et rien qu’à mon proprio). Je venais de démissionner de ma place au Luxembourg, pour occuper un poste qui me faisait rêver, dans une entreprise où on semblait ne jamais s’ennuyer. Les changements en emmenant d’autres, cette période succédait à une rupture sentimentale mettant fin à une relation longue de 10 ans, que j’ai plutôt bien vécue. OK les gaaars. Pour la rétrospective, je pense qu’on est bons !

Bon, et maintenant ? C’est bien beau tout ça, mais c’est quoi ton excuse ? Qu’est-ce qui explique, là-dedans, que t’aies fait la morte pendant si longtemps ? Tu crois qu’on va se contenter de ton historique des trois dernières années, résumé en 3 lignes ? Et bien mes petits loups, mon excuse, c’est « la vie », tout simplement. Lorsque nous nous sommes quittés sur ce blog, ma vie a pris un tournant impressionnant, captivant, intense et… Fatiguant ! Et ce, tout en même temps. En un seul mot : une renaissance, à tous les niveaux.

Je découvrais un nouvel emploi, aussi prenant que passionnant. Une création de poste que j’ai dû occuper, créer et animer de A à Z, dans une entreprise dans laquelle j’ai dû me faire ma petite place, avec beaucoup de défis à relever peu après mon arrivée. Sacré challenge, à seulement 25 ans ! Mais je m’en moquais: le job me plaisait, il était fait pour moi, j’étais plus motivée que jamais et mon investissement portait ses fruits. S’en est suivie quelques mois plus tard, une rencontre déterminante, qui a tout changé. Après une grosse (mais nécessaire) claque de la vie et quelques trébuchages affectifs, j’avais rangé ma foi en la relation parfaite dans un recoin bien caché de ma tête. C’est simple : ce n’était pas une priorité. J’avais des amis, une vie bien remplie, un nouveau job, … « L’amour se pointerait quand il le déciderait ». Je m’autorisais donc des rencontres, des sorties, sans pour autant fonder trop d’espoir sur la présence du Prince Charmant grand et barbu à ces événements. Jusqu’au jour où je suis tombée sur « lui ». 1M86. Brun. Yeux verts. Fossette dans la joue (point déterminant, si si). Un humour de grand enfant et une tendresse dans le regard que je n’avais jamais vue auparavant. Un verre et deux heures de discussion plus tard, j’étais sous le charme. Un mois plus tard, nous étions « en couple » sur Facebook (si si bro c’est important!). 2 ans plus tard, nous voilà  « chez nous », depuis déjà 6 mois. Et cette rencontre, belle, imprévue, chamboulante, inespérée, j’ai voulu en profiter. A 200%. Hors ligne. Juste lui et moi. Juste chez lui ou chez moi. Je pensais que ce besoin de déconnexion, de fusion, ne durerait que quelques semaines. En vérité, j’ai eu besoin de beaucoup plus de temps que cela pour savourer, profiter, réaliser, m’adapter.  Je pensais revenir rapidement, trouver du temps, retrouver l’envie. Seulement, chaque semaine qui passait ne faisait qu’endormir l’envie d’écrire, de photographier, de me connecter plutôt que de la raviver. J’avais l’impression que mon besoin de souffler n’allait jamais s’arrêter, qu’à force de profiter de mon bonheur et de mon temps offline à 100%, ma passion online était en train de s’essoufler.  Pas l’envie, pas l’énergie, trop fatiguée, pas de lumière, trop de priorités, une vie bien chargée : tout cela a fait que j’ai regardé les trains passer, encore encore. Les colis et les mails s’entasser. Les invitations s’accumuler. Mon compte Instagram stagner. Mon abonnement OVH périmer. Et le pire ? Je  culpabilisais, mais m’en moquais: j’avais réellement l’impression que cette page était tournée, que mon envie de bloguer ne reviendrait jamais. Que j’étais passée à autre chose. Et occuper un poste de « chargée de relations influencers » au quotidien (bien que je l’adore) n’arrangeait rien.

Ensuite, nous avons enfin déménagé. Dans un cocon sur-mesure pour accueillir notre histoire, mais aussi tout notre bazar, qu’il a fallu déballer, installer, monter. Puis, j’ai enchaîné avec quelques soucis de santé. Un peu plus tard, j’ai cru perdre mon papa dans un accident qui m’a totalement chamboulée et énormément fatiguée. En bref, 2018 fut l’année des émotions. Les mois se sont écoulés dans un zig zag contrastés d’émotions positives et négatives combinées. D’énormes moments de joie. D’énormes moments de stress. La vie en rose mais les idées noires. Je me suis donc laissée bercer par ces mois écoulés, en postant quelques stories par ci, quelques photos par là, sans que l’envie ni le temps de revenir ne refassent réellement surface. J’avais besoin de profiter de ma nouvelle vie, plus si nouvelle que ça au fond, et de digérer tout ce qu’il venait de se passer durant les débuts de ma vie de « vrai adulte ». Profiter de mon cocon. De mon temps. De mon amoureux. De mon job. De notre nouvel appartement. De ma famille. De mes amis. De notre Bonheur. Sans me justifier.

Depuis quelques mois, ou devrais-je dire années, j’ai donc peu à peu troqué ma rigoureuse routine de « blogueuse postant un article par jour », contre une vie lambda, réelle, épanouie, en ne sachant encore que trop mal comment renouer les deux. Ma vie 2.0 a laissé de la place à tout le reste, pour finir par perdre la sienne. Et ça m’a fait du bien de m’approprier ces nouveaux sentiments, ces nouvelles priorités, ces nouvelles habitudes. On ne sait jamais combien de temps ces moments de bonheur vont durer, ni quand ils vont s’arrêter. Je l’ai appris à mes dépends et ai vu plusieurs proches l’apprendre aux leurs ces derniers temps. J’ai donc choisi de capturer ces moments sans les laisser passer.

Et puis… Cette envie est revenue. Comme ça, sans prévenir, sans s’annoncer : j’ai eu à nouveau envie d’écrire. De raconter. De jouer avec mon réflexe. De partager mes avis, mes envies, mes projets, mon quotidien. Alors, je la saisis avant qu’elle ne trouve encore l’opportunité de s’en aller car je ne l’exploite pas, et je me lance.

 

NEW YEAR, NEW ME

Au fil des ans, j’ai constaté que plusieurs copines blogueuses, influenceuses, ont traversé ce même type de périodes dans lesquelles un délaissement de la vie « online » s’invite ou s’impose : inévitablement, nous grandissons. Certaines ont des enfants, d’autres construisent une maison, changent d’horizon professionnel, … Nous avons chacune de petits ou gros événements, positifs ou négatifs, qui modifient nos priorités, notre conception du temps, nos envies, pour quelques jours ou pour toujours. Je n’y ai pas échappé, et je ne suis pas à l’abri que ça se reproduise. Et lorsqu’ils ont lieu, ces moments sont trop précieux ou trop nécessaires, que pour s’en excuser d’en avoir eu besoin. C’est la vie. C’est ainsi.

blog1

Aujourd’hui, j’ai l’impression de m’être installée, d’avoir pris mes quartiers dans ce « nouveau cadre de vie », d’avoir dépoussiéré, aménagé, encaissé, réalisé ce que ma vie est devenue.  Ce que je suis devenue. Et je pense que c’est une bonne étape pour reprendre tout doucement l’aventure du partage et du blogging. Pour redonner un peu de place à mon amour du web et de la photographie. Pour reprendre goût à discuter avec vous, à vous lire, vous conseiller. En partant sur des bases saines, sans trop sacrifier. Sans routine, sans obligations, sans planning, sans feuille de route. Sans sujets imposés, sans étiquettes, sans fixettes sur un nombre de likes ou d’abonnés, juste au fil de mes envies, pour vous partager des bouts de quotidien, de ma trousse de toilette à mes envies vestimentaires, en passant par mes humeurs ou inspirations déco.

Vous l’aurez compris : le blog reprend, mais différemment. Avec le temps, mes aspirations ne sont plus les mêmes. Et du temps, avec toutes les belles choses dont je souhaite profiter, j’en manque souvent cruellement. Je n’ai donc plus envie de le consacrer uniquement à photographier des rouges à lèvres, couleur par couleur, de manière automatique, mais bien à partager d’une nouvelle manière. Plus bordélique, moins stéréotypée, plus moi.

Depuis mon break prolongé – et je suis bien placée pour le savoir – le blogging et le monde de l’influence a ont énormément changé. Je ne sais pas si j’y retrouverai une petite place, ni si vous me la rendrez, depuis le temps que je l’ai délaissée, mais ça vaut le coup d’essayer. Alors voilà : je suis de nouveau là.

À propos de l'auteur

Pauline

Blogueuse depuis 2010, je suis passionnée par les cosmétiques et l’univers de la Beauté. Ici, je partage avec vous mes tests, avis, découvertes et coups de coeur dans la bonne humeur !

En savoir plus

Laisser un commentaire

13 commentaires

  1. Lilouuuu
    Répondre

    Hâte de lire tes prochains articles et bon retour parmi nous !
    Bisous

  2. Cath
    Répondre

    Heureuse de te lire à nouveau !

  3. Mathiilde
    Répondre

    Contente de te revoir aussi épanouie :) ! A très vite du coup !!

  4. Virguie
    Répondre

    Mon dieu.
    Je reviens depuis peu sur hellocoton et surtout sur la blogo, et bien heureuse de voir un nouvel article, je me rends compte que mon absence ne m’a rien fait loupé de toi, puisque toi aussi, tu t’es absentée.
    Et je me retrouve tellement dans ce que tu dis, il m’est, à peu de chose près, arrivé la même chose, mais dit bien moins joliment :)

    Bon retour alors, j’ai hâte de revenir ici

  5. Hellohleblog
    Répondre

    Coucou Pauline,
    quel plaisir de te retrouver ici ! Je suis ravie de ton retour sur ton blog et j’ai trop hâte de voir tes prochains articles ! Moi aussi j’ai eus quelques changements ces deux dernières années ( les même que toi sauf que je n’ai toujours pas retrouvé l’amour…) et je comprend ce manque de temps et d’envie de partager que tu as eus : la vie comme tu dis !
    Je reprend aussi doucement mais surement ( pour combien de temps, ça je ne le sais pas lol ) mais en tout cas l’envie est bien là :)
    A bientôt, bise :)

  6. Queenc
    Répondre

    Oh que je suis contente de te revoir ici !
    J’étais et je suis une fidèle lectrice, je te follow même sur Insta donc j’ai pu voir un peu de ton quotidien mais tes articles m’ont manqué. Je te souhaite donc un bon retour ici ! 😀

  7. Tina
    Répondre

    Coucou Pauline,

    Ravie de te relire et de découvrir tous les changements survenus dans ta vie.
    Je te souhaite un bon retour :)

    Kissoux
    Tina
    https://wakeupthequeen.com/

  8. Myrtilla
    Répondre

    Trop chouette !! Je me réjouis de te lire à nouveau ! 😀

  9. Lalutotale
    Répondre

    Bien contente de te lire à nouveau ma jolie !
    Et oui tu as raison, tu n’as pas à « t’excuser », c’est la Vie avec un grand V qui nous happe et qu’il est bon de s’y laisse aller :-)
    Quand je lis « . Je n’ai donc plus envie de le consacrer uniquement à photographier des rouges à lèvres, couleur par couleur, de manière automatique, mais bien à partager d’une nouvelle manière. Plus bordélique, moins stéréotypée, plus moi. », finalement j’ai l’impression de retrouver l’essence de mon blog. Je n’ai certes pas des tonnes d’abonnés, mais ils sont très fidèles, et surtout je peux parler de ce que je veux, sans jugement. Et ça fait un bien fou ! Le blog est devenu pour moi une sorte de sas de décompression, un endroit qui me fait du bien. De savoir qu’il fait du bien à d’autres me fait évidemment très plaisir. J’espère que tu retrouveras cette forme de satisfaction en reprenant ton clavier ! Bienvenue chez toi à nouveau :-)