Le make-up, ma prison dorée
BlablablaMaquillage

Le make-up, ma prison dorée

Il y a deux jours, la jolie Mélissa du blog Golden Wendy m’a taguée afin que je réalise le TAG « The Power of the Makeup » ayant pour but de s’interroger sur sa vision du maquillage et de se montrer  publiquement visage mi maquillé, mi naturel. J’ai vu ce TAG défiler pas mal de fois sur la toile depuis sa sortie et je dois bien avouer que je le trouve très intéressant puisqu’il nous pousse, de manière très personnelle, à analyser la relation qu’on entretient avec son image et avec le maquillage : un besoin ? Un plaisir ? Une nécessité ? Une habitude ? Chacune le perçoit différemment. A l’heure où la société nous pousse à être de plus en plus mince, de plus en plus physiquement parfaite, de plus en plus polyvalente professionnellement et dépendante du regard des autres, j’ai trouvé cette remise en question  vis à vis de l’artifice que représente le make-up vraiment très enrichissante.

Après une réflexion assez longue sur ma petite personne, je dois bien l’avouer : pour moi, le maquillage est bel et bien un plaisir, une passion, une habitude mais il est avant tout, et malheureusement, aussi devenu un besoin, voire une nécessité. Je me maquille depuis l’âge de 15 ans, et depuis ce jour, je ne me souviens plus avoir passé une semaine entière sans le faire. Par automatisme, mais par dépendance, surtout. Bien sûr, je me maquille car j’adore ça, et que mon petit ravalement de façade quotidien est un vrai moment de détente et de créativité qui contribue à faire en sorte que je me trouve plus jolie, et que j’aie davantage confiance en moi. Ayant beaucoup de rougeurs et un visage assez rond, j’aime prendre le temps de bien travailler mon teint et me trouve, évidemment, bien mieux une fois maquillée. Seulement, je me rends compte qu’à force, le maquillage devient parfois une prison, un artifice dont je ne sais plus me passer. Non seulement parce que je suis habituée à me voir comme ça, mais aussi parce que j’y ai habitué les autres. Mes amis, ma famille, mes collègues. Si bien que, démaquillée, je n’arrive pas à me plaire et je ne sors pratiquement jamais sans maquillage. Sans ma petite touche de make-up, sans mes yeux soulignés, sans mon teint unifié, je me sens toute nue,  « négligée »,  différente, absolument pas mise en valeur. Aller travailler sans maquillage me paraît, d’ailleurs, totalement improbable voire irrespectueux tellement j’aurais l’impression de paraître « mal apprêtée ». En bref : le make-up est devenu un automatisme obligatoire dont je suis un peu devenue esclave, au fil du temps. Certes, il m’arrive parfois d’avoir une peau assez jolie pour me satisfaire d’un peu d’anti-cernes et d’une touche de poudre. Certes, une noisette de fond de teint, de blush, de mascara et de rouge à lèvres suffisent déjà à ce que je me sente beaucoup mieux dans ma peau. Mais tout de même : ce n’est pas normal. Que ce soit pour améliorer ma vision de moi-même ou celle que les autres ont de moi, notre confiance en nous ne devrait, normalement, pas dépendre des cosmétiques. Pour moi, c’est pourtant en partie le cas.

Je réalise de plus  en plus que, si le maquillage contribue en effet à me rendre plus jolie, il devient aussi souvent une contrainte. C’est par exemple le cas lorsque je me lève en retard pour aller travailler, et qu’à la place de déjeuner, je préfère sacrifier ces 20 minutes essentielles pour pouvoir me maquiller car j’ai l’impression de « ne pas avoir le choix » ou de « ne pas être vraiment prête sans ça ». J’admire mes copines pour qui le maquillage est un « petit plus occassionnel », celles qui s’apprécient autant maquillées que démaquillées ou celles qui ne voient aucun inconvénient à sortir totalement démaquillée durant plusieurs jours consécutifs, sans même se prendre la tête ou se sentir moche. Parce que pour ma part, je n’y arrive pas. Du moins, pas encore. Par contre, cet article et cette petite analyse personnelle approfondie m’ont beaucoup fait réfléchir sur ma manière de percevoir le maquillage et sur l’importance que je lui accorde. J’ai décidé de faire un petit travail sur moi-même, afin d’apprendre à (mieux) m’apprécier maquillée, bien sûr, mais aussi au naturel, ou presque, sans autant d’artifices. Et qui sais, peut-être qu’un jour, je partirai travailler, ou faire du shopping, avec juste une touche de Labello sans le regretter à chaque fois que je croiserai un miroir. Oui, qui sait… ?

Et vous ? Quel est votre rapport au maquillage ?
Arrivez-vous sortir totalement démaquillée ?
Vous maquillez-vous tous les jours ?

À propos de l'auteur

Pauline

Blogueuse depuis 2010, je suis passionnée par les cosmétiques et l’univers de la Beauté. Ici, je partage avec vous mes tests, avis, découvertes et coups de coeur dans la bonne humeur !

En savoir plus

Laisser un commentaire

40 commentaires

  1. Lemondedejustine
    Répondre

    Très interressant ton article, personnellement, je ne me maquille pas tous les jours et pendant des semaines je peux sortir peau nue et ça ne me dérange pas, ma peau respire et je ne me sens pas spécialement moche sans make up, forcément y a des jours où j'ai pas le moral je me sens moche, grosse comme une patate où tout est nul chez moi et là le make up est nécessaire :)

  2. lavisionrauz
    Répondre

    J'avoue avoir la même façon de penser que toi. Tu as de la chance, car même si tu as des rougeurs ta peau est plutôt lisse et jolie. Je n'ai pas cette chance, j'ai pas mal de boutons, de cicatrices disgracieuses. Il est impossible pour moi d'être démaquiller au travail, avec des amis, même à la salle de sport. J'ai déjà du mal avec mon amoureux, je ne supporte pas qu'il regarde ma peau démaquiller tellement j'ai honte. J'espère trouver la recette magique pour faire disparaître toutes ces imperfections. Car c'est devenu une sacré contrainte. Parfois j'aimerais être démaquiller et me sentir bien, ne pas avoir à prendre 20 min pour sortir au coin de la rue pour aller cherche le pain etc.. Même si cela reste une passion, que j'aime le faire, j'avoue que je me sent sacrément emprisonnée.

  3. Léa - Idées d'une rousse
    Répondre

    C'est super intéressant comme thématique, j'avais d'ailleurs écrit un article en mars dernier intitulé "1 semaine sans maquillage", si jamais ça t'intéresse.
    Ce qui est sûr c'est qu'on s'habitue très vite/très jeunes à se maquiller et qu'après on peut avoir un peu de mal à s'en détacher.. Je pense qu'il faut savoir doser, dès le début, entre pas de maquillage, maquillage léger et maquillage appuyé !
    En tout cas, un très bel article encore une fois !

  4. Gloss à Moelle - Fanny
    Répondre

    Coucou Pauline,
    J'aime beaucoup ta bouille sans maquillage, tu fais toute jeunette et on dirait une poupée ! Mais j'aime le maquillage, chez moi comme chez les autres, et tu fais partie des nanas dont j'adore le make-up. Pour moi le maquillage est nécessaire, je ne sors jamais sans… même si avec l'âge, la perte de temps, les responsabilités, le boulot, j'ai tendance à me maquiller moins (du moins les jours de boulot : quand je sors je mets le paquet !). Bises

  5. Serena
    Répondre

    Tu es magnifique avec et sans maquillage, n'en doute jamais.
    Des bisous ma belle !

  6. Orel Laju
    Répondre

    Magnifique sans artifices
    Tag très intéressant

  7. mlledrawing
    Répondre

    Tu sais tu as un très joli visage. En mettant du maquillage tu resplendis de mille feu, je pense que c'est tout ce qu'il peut faire. On pense qu'il peut nous rendre encore plus jolie mais c 'est parce qu'on le pense que nous le sommes. Personne ne peut être moche car toutes les personnes ne pensent pas la même chose. Certains vont trouver une personne charmante et pour d'autres, elle sera basique. Chaque personne à un atout il faut seulement le mettre en avant pour se rendre compte que la beauté tout le monde la en sois. Seulement certaine personne se cache derrière quelque chose. Quelque chose qu'elles pensent être un miracle, le seul miracle c'est soi et ce que nous sommes.

    Maintenant chaque personne pense ce qu'il veut !

    Des bisous…
    Moi étant au collège pour le moment je sort totalement démaquiller mais ce n'est peut-être pas la même chose qu'une adulte ? I don't know…

    Manon

  8. Ingrid | Mémorables oublis
    Répondre

    Tu es magnifique Pauline. J'envie ton visage, tes yeux, tous ces traits qui font que tu es belle (même avec tes petits kilos en trop)…

    Je me suis maquillée au quotidien durant 3/4 ans car j'avais besoin de m'aimer. Je ne pouvais pas sortir, nue d'artifices. Impensable ! Puis, j'ai rencontré Monsieur. Puis, un jour, il est venu me faire un petit coucou par surprise. Il m'a vu ni habillée, ni coiffée, ni maquillée. Pour la première fois en deux mois. Je l'ai très mal vécu. Et il n'a pas fui. Il a continué à m'aimer avec et sans maquillage… La routine a fait que je ne prends plus soin de moi. Et pourtant, je sais ô combien je me trouve jolie maquillée. La confiance est un peu présente durant ces quelques heures de fond de teint/mascara… Mais me maquiller pour rester à la maison ou aller au jardin, bof bof…

  9. LaViiieEnRouge
    Répondre

    Ton article est super.
    Je me maquille aussi depuis l'âge de quinze ans. Même si ça n'a jamais été ma spécialité, à partir du moment où j'ai découvert qu'on pouvait unifier son teint, illuminer son regard et avoir des yeux de biche je me suis dit "pourquoi m'en priver". Mais comme toi, aujourd'hui ce n'est certainement pas qu'une habitude. Je suis incapable de sortir de chez moi sans quelque chose sur le visage. Même si c'est pour aller faire deux-trois courses en bas de chez moi. Mais est-ce que c'est vraiment triste ?
    Comme toi je préfère sacrifier mon petite déjeuner à mon mascara. Henlala ! C'est quand même bien compliqué d'être une femme ^^

  10. dansleplacarddedamerenard
    Répondre

    Tu es trop joli avec ou sans maquillage.
    Perso, je fais parti des personnes que ça ne dérange pas de sortir sans maquillage. Je fais attention à avoir une jolie peau. Et quand j'ai envie, je me maquille avec un peu de mascara, un rouge mat et du blush.
    Mais la question principal à se poser ce n'est pas si on est une belle personne à l'extérieur mais si on l'est à l'intérieur.
    Passe une agréable et belle semaine.
    Bises
    Ciloucr

  11. stephanie
    Répondre

    Comme je me retrouve dans tes mots!
    C'est exactement ma relation au maquillage. Je ne me vois jamais aller au travail non maquillée ni même les week end. Seul mon homme, mes enfants et ma famille m'ont déjà vue "nue" et j'ai très souvent la petite phrase "tu fais fatiguée". Pas facile à gérer..

  12. Make Up By Haya
    Répondre

    Coucou,
    Mon rapport avec le maquillage, ressemble au tient. J'ai du mal à sortir sans maquillage. Mais en ce moment, je fais l'effort de faire le moins que je peux, mais je néglige pas le teint. Car aussi, j'ai des rougeurs et boutons, donc, je dois vraiment avoir ce temps niquel, quand je sors. Après les yeux, j'ai tendance à mettre souvent du khol + mascara car je trouve que ça "rend" mieux, mais depuis peu j'enlève le khol, et je t'avoue que ça fait un bien ou du moins j'enlève un complexe. Mais il faut du temps!.

    Tu es magnifique au naturel.

    Make Up By Haya

  13. Serena
    Répondre

    Que dire ? Je trouve ton article juste et hyper touchant ! En fait, je me retrouve vraiment dans tes propos ! Je ne peux pas imaginer de sortir dans la rue sans être maquillée… c'est impensable ! Je ne m'aime vraiment pas au naturel alors pour éviter d'être mal à l'aise, je me maquille. Je ne dis pas que je me trouve jolie maquillée, car c'est faux, mais je me trouve "correcte" ou "passable" ou encore "présentable". Pourtant, il est vrai que c'est effrayant, de se dire que sans ces artifices, on ne pourrait pas avoir confiance en nous. C'est un article très joli qui me touche énormément ! Et je tenais à te dire que je te trouvais tellement belle, avec comme sans make-up ! T'es une jeune femme magnifique, avec une peau de bébé, hyper lisse, très belle, j'espère que tu finiras par en prendre conscience 😉
    Je t'envoie plein de bisous ! <3

  14. Golden Wendy
    Répondre

    Hello ma belle, bravo pour cet article et merci d'avoir répondu à ce TAG !

    Je suis à la fois bluffée par les images que par le texte qui respire la sincérité, et je dois dire que j'étais précisément dans le même état d'esprit il y a encore un an, je pense. Mais le temps passant je prends confiance, et celle qui ne pouvait pas sortir le chien sans mascara et anti-cernes se fiche bien aujourd'hui de croiser le voisin ou la voisine avec un bun flou sur la tête, de "petits yeux" pas réveillés et le teint irrégulier. Bon, après, quand j'emmène mon fils à l'école, je ne zappe pas l'étape mascara, au moins ça, mais c'est vrai que je m'assume beaucoup + depuis ma 2e grossesse.

    J'imagine que ce sont les étapes de la vie qui nous aident à accepter notre visage (et notre corps) tels qu'ils sont, même si le makeup est et sera toujours pour moi un moyen de me rendre plus jolie et de m'amuser quand j'en ai envie.

    Bref, ne désespère pas à être "addict" au makeup, après tout c'est une addiction qui ne risque pas de te bouffer la santé, haha 😉 Mais je suis sûre qu'un de ces jours, tu auras ce petit déclic qui te libérera un peu de ton poudrier, tu verras !

    Des bisous <3
    Mel

  15. Helena Oops
    Répondre

    Bonjour,
    Vraiment sympa comme article.On se reconnait..
    Je dois t avouer qu à la maison ,je ne me maquillae quasi jamais..decontract,tout se passe bien..
    pour "sortir",pour aller faire du shoppping ou chez le toubib,j ai moins confiance en moi, du coup je mets au moins un peu de mascara,je me poudre le nez, mais vraiment à la légére car le vrai maquillage avec fond de teint, fards çà yeux et à joues,pinceaux, je ne le fais que pour les grandes occasions.
    Je tinvite à découvrir mon nouveau blog:
    http://helenamybeauty.over-blog.com/
    Bisous.

  16. Sonbloga L
    Répondre

    Je me vois pareille que toi, ça ne me dérange pas de rester démaquillée chez moi, chez mon chéri j'ai déjà un peu plus de mal même si je ne le fait pas parce que je passe ma journée à glander et avec lui à faire des câlins ça serait ridicule. Mais la semaine dernière j'ai carrément pété un câble: il m'avait enlevé une barrette et je trouvais ça tellement moche sans que je me suis mise à pleurer: c'est ridicule, moi qui ne me suis pas maquillée avant mes 18 ans, je me rends compte que ça devient un besoin dès que je mets le pied hors de chez moi, même si c'est pour sortir 10 minutes je me contente du minimum: anticernes mascara et ràl.

  17. Charlotte
    Répondre

    Coucou Pauline,

    Tout comme toi, me maquiller est pour moi une passion et un plaisir mais c'est aussi une nécessite. Même s'il m'arrive parfois de sortir sans maquillage (vraiment quand j'ai une petite bricole à faire à l'extérieur), je ne me sens toutefois pas comme d'habitude. Je ne me sens pas bien du tout et j'ai l'impression de perdre un peu confiance en moi (déjà que je n'ai pas beaucoup confiance en moi, c'est triste ^^). Par exemple, çà devait être l'année dernière, je suis allée au boulot sans maquillage car vraiment très très en retard. J'ai eu plusieurs remarque dans la journée où mes collègues me trouvaient l'air fatiguée ou bien me regardaient de façon bizarre … Oui oui je sais je ne suis pas maquillée ^^ A force d'habituer les autres à cet artifice j'ai l'impression que sans celui-ci, ils ne nous voient plus pareil …Et puis c'est dur de ce montrer sous son vrai jour, avec ces petits défauts qu'on voudrait cacher et que l'on n'aime pas…

  18. Victoria
    Répondre

    Bonjour Pauline,

    Je sors de l'ombre des lectrices qui te lisent depuis déjà quelques temps mais qui ne commentent jamais!

    J'ai un rapport très semblable au tien avec le maquillage. Ayant une peau marquée de nombreuses tâches et cicatrices suite à de l'acné depuis plus de 10ans désormais, je ne peux sortir sans maquillage. Ou alors uniquement pour aller jusqu'à la boite aux lettres en espérant ne croiser personne!

    Le maquillage m'a permis de me réconcilier avec moi-même et de commencer à m'apprécier en " cachant" les imperfections. Il n'y a que mon mari et mon fils qui ont l'occasion de me voir démaquillée. Parfois même le dimanche, même si je n'ai rien de prévu et que je reste chez moi, je me maquille un peu pour cacher ce que j'appelle " la misère = ma peau nue". Juste de la poudre et un peu de mascara. Histoire d'avoir une meilleure image de moi dans le miroir.

    J'en arrive au point que lorsque je croise des personnes dans la rue ou même de mon entourage pas maquillée, je ne peux m'empêcher de penser qu'elles seraient plus en valeur avec un maquillage approprié.

    Quand je vois le nombre de produits dans ma salle de bain, je ne peux m'empêcher de penser que c'est de l'argent dépensé pour rien ou encore que je me sentirais tellement plus libre si je pouvais me passer de tout ça.

    D'un autre côté, j'aime prendre ces quelques minutes qui n'appartiennent qu'à moi le matin pour me maquiller et prendre soin de moi pendant que tout le monde dort encore dans la maison! J'aime jouer avec les couleurs, les textures, découvrir des nouveautés et tester des associations.

    J'essaye pendant les vacances de laisser ma peau respirer et de limiter "les couches" mais j'en reviens toujours à un minimum: poudre, blush et mascara. Avoir un teint unifié me permet d'avoir confiance en moi même si je sais que la plupart des gens ne s'en rendent même pas compte ( au moins, j'en conclue que j'ai la bonne teinte!)!

    Peut être un jour, quand toutes mes tâches auront disparues, je ferais la paix avec moi-même et j'oserais me passer de mes artifices. Encore pas mal de chemin à parcourir…

    Bien à vous et bonne continuation à votre blog.

    LaSucrery

  19. did
    Répondre

    merci pour ce bel article, c'est très généreux de ta part de te livrer comme ça.

  20. A Little Daisy
    Répondre

    J'ai ce même rapport esclave/plaisir que toi avec le maquillage, même si au fil des années ça va mieux. Le week-end je suis en mode no makeup mais impensable pour moi d'aller en cours, sortir avec des amis ou au boulot sans AU MINIMUM mascara/fond de teint/poudre/et RAL … Mais comme toi c'est aussi une façon de me sentir jolie et d'avoir un peu plus confiance en moi 😉

  21. Justine De Witte
    Répondre

    J'ai bcp aimé ton article et son titre m'a interpellé… je m'y retrouve bien. Bisous ma jolie (avec ou sans makeup ♥)

  22. Anonyme
    Répondre

    Moi, je ne vois pas où est le problème . Est-ce que quelqu'un se pose la question pour le dentifrice ? Et le déodorant ? Et le parfum ? Et la douche quotidienne ? Ce n'est pas une nécessité vitale, on peut s'en passer. Et bien pour moi, le maquillage est au même rang que tout cela. Il ne me viendrait pas à l'idée d'aller bosser avec l'haleine pas fraîche et les dessous de bras qui cocottent. Donc, oui, je me maquille par politesse pour les autres et surtout pour me sentir propre et en forme. Quand on est parfois reçu en rendez-vous par certaines personnes mal peignées, le teint en berne avec un vieux pull informe, je trouve cela limite. Cela ne change rien à la compétence de la personne, mais faire un effort pour soigner sa présentation est quand même un signe de respect par rapport aux autres. Pas besoin de sortir le grand tralala, mais un peu de blush, un p'tit coup de mascara suffisent parfois.

    • yukolse
      Répondre

      Alors je trouve ton message insultant et limite pour toutes les personnes qui ne se maquillent pas. Est-ce que je n'ai pas le droit de mettre un tailleur avec des talons hauts sans mettre du maquillage ? Est-ce que je n'ai pas le droit de me promener avec des boutons sur le visage sans me dire mon dieu j'aurai du cacher tout ça ?! De plus le déodorant n'est pas naturel et n'est pas non plus une nécessité pour pas mal de gens, se doucher tous les jours est également extrêmement mauvais pour la peau. Ensuite le dentifrice est une nécessité sachant que si tu négliges tes dents puis que tu ne vas pas au dentiste tu peux en mourir, est-ce que tu peux crever en oubliant ton maquillage ? Non. Etre respectueux envers les gens ne passent pas par ton maquillage mais, par ton comportement envers eux.

  23. Sweet Mignonette - Carole
    Répondre

    Salut Pauline,

    J'ai beaucoup aimé la réflexion de ton article… et pour être franche, je m'y retrouve totalement. Le maquillage est pour moi indispensable, je ne peux pas sortir la poubelle sans avoir fait au minimum mon teint et mes sourcils… Alors que le risque de croiser un de mes voisins se rapproche de quelques pourcents seulement.
    Je me sens nue, je ne me sens pas moi-même, je n'accepte pas que mes sourcils soient trop clairs et parsemés, j'aime avoir des yeux mis en valeur bref… Le ravalement de façade quotidien est indispensable pour moi…
    Bonne soirée bisous

  24. Quiaime astuces
    Répondre

    Coucou Pauline ♡
    Je crois que tu as plutôt bien résumé mon état d'esprit face au maquillage. J'essaye de le voir comme une jolie habitude, et comme un plaisir car c'est le cas. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser, tout comme toi, que ça devient triste les jours où je me lève en retard de sacrifier des minutes pour tenter de camoufler ce qu'il y a à camoufler ! Mais j'avance et petit à petit je sais reconnaître mes petites victoires comme ne plus mettre de fond de teint tout les jours, sortir pour aller chercher du pain sans rien sur la peau (chose que je ne faisais évidemment JAMAIS). Et je suis fière de moi :) Et en tout cas, pour être tout à fait honnête avec toi, tu es superbe même sans maquillage hein ! Bisous bisous ♡

  25. Virginie
    Répondre

    Très intéressant ton article.
    Pour moi qui ai découvert l'art de se maquiller tardivement *je ne savais pas faire, alors je me suis offert un cours d'auto-maquillage*, c'est un réel plaisir de voir toutes ses petites imperfections disparaître dans le miroir…

  26. Sarah, Les Jolis Mondes
    Répondre

    Bonjour Pauline !
    Je comprends que tu te sentes mieux maquillée, je pense que la plupart des filles ressentent ça, mais j'aime aussi beaucoup la moitié de ton visage sans make-up sur ces photos ! Depuis que je m'oblige à ne me maquiller que légèrement au quotidien (un peu de BB crème, une touche de crayon et un brin de mascara), je me sens mieux, moins contrainte !

  27. beaute naturelle
    Répondre

    Bonjour pauline !
    j'ai bien aimé tes yeux sans make-up, ils sont beaux

  28. The Beauty and The Brunette
    Répondre

    coucou ! j'ai beaucoup aimé ton article et chapeau pour réussir à faire une demi face aussi parfaite, je sais pas si j'y arriverais lol ! tu as l'air d'être aussi très jolie sans make up – je pense que j'ai un rapport au maquillage assez étrange, parfois j'aimerais ne pas me maquiller mais c'est rentré dans une habitude et je crois que je ne me trouve vraiment pas joli sans, ça permet en quelque sorte aussi de cacher toutes ces choses que je détèste et c'est aussi un véritable plaisir puisque j'adore ça ! parfois j'essaye vraiment de me faire des journées no make up mais je sors rarement comme ça …

    des bisous

  29. Charlotte Beautyfolie
    Répondre

    Ton article est très intéressant, et surtout, je me suis vraiment reconnue dedans ! Habituée à toujours sortir maquillée, je ne me vois plus aujourd'hui sortir "naturelle". On est tellement habitué que l'on n'aime plus se voir sans make-up, et c'est dommage mais c'est surtout très difficile de s'accepter tel quel…
    C'est une belle initiative d'aborder le dialogue sur ce sujet très actuel, alors merci !

  30. Anonyme
    Répondre

    Salut Pauline,

    Je dois dire que je te comprends très bien sur cette idée du maquillage. Même si je me contente très souvent d'un simple mascara (j'ai de l'eczema, et des allergies qui font que je réagis très vite et que sans avoir des plaques disgracieuses partout, je peux avoir le contour des yeux très rapidement tout rouge), j'aime quand même me maquiller. C'est un plaisir de se voir se transformer, de se trouver mieux après.
    Le truc c'est que du coup je suis vraiment habituée au mascara, ce qui fait que même pour aller à la plage, j'aime bien avoir un peu de mascara waterproof ! Mais justement, cet été j'ai eu un problème avec mes yeux (allergie qui s'est transformée en infection) du coup je me suis retrouvée pendant un mois avez zéro make up ! Si au début j'assumais pas trop ma tête (rougeurs obliges) une fois que ça allait mieux mais je devais continuer mon traitement, j'ai bien m'habituer à ma tête ! Et même si ça n'a duré qu'un mois, je dois dire que je m'accepte beaucoup plus maintenant sans maquillage, au naturel. C'est plus pour moi une question d'habitude que j'ai du délaisser et donc m'habituer au naturel. Alors bien sur, des que j'ai pu j'ai retrouvé fards à paupières et mascara avec plaisir, mais j'espère que je ressentirai moins cette "obligation" de me maquiller tous les matins. En tout cas, quand on se maquille depuis plusieurs années , faire se break m'a grandement du bien !
    Bref, comme toujours très bon article (je t'ai découvert vers le mois de juin l'année dernière, et depuis je suis tes nouveaux articles , même si je l'avoue je suis plutôt la lectrice invisible. Du coup, j'en profite pour te dire à quel point j'apprécie ton travail sur ce blog et la qualité des tes articles !).

    Caro

  31. Yan Oxton
    Répondre

    Je trouve ce tag très édifiant sur le rapport des uns et des autres à la beauté et à eux-même.
    Perso, je ne me maquille pas tous les jours. Même si ma peau est beaucoup plus irrégulière maintenant, je ne cherche pas à cacher ces "imperfections" absolument.
    Je trouve le maquillage très créatif et je l'apprécie en tant que tel.

  32. Cecy
    Répondre

    Tres intéressant ton billet. Je me pose aussi des questions du coup. Dans certaines situations je sors sans makeup et je me fiche de ce que pensent les gens. Je me trouve bien au naturel en plus, je n'ai aucun complexe par rapport à ça. Par contre, comme toi je n'envisage pas d'aller au boulot sans makeup , sans le minimum syndical pour cacher les rougeurs, mascara et sourcils. Il m'est arrivée de me lever en retard et je me suis toujours maquillée dans le train alors que rien ne m'y oblige au fond… Nos collègues vont ils vraiment s'en rendre compte et pire, nous trouver méconnaissables? Pas sûre. ..

  33. Unknown
    Répondre

    Bonjour Pauline, dis moi quel est ton rouge a lèvre? Merci

  34. missnared
    Répondre

    Merci pour cet article, mais quel est le rouge a lèvre porté de moitié? Bizz

  35. Ambre Opal
    Répondre

    je suis également dépendante du maquillage pour les meme raisons que toi mais ca ne me pose aucun probleme d'etre "prisonniere" du maquillage parce que c'est moi qui le veut bien :) bisou !

    http://lejoyeuxfouillis.blogspot.be/2015/10/nailstorming-bon-apetit.html

  36. Lorene
    Répondre

    Ton article est très intéréssant, mais à en voir la beauté de ta peau et de ton visage, je t'assure que tu ne devrais pas faire du maquillage une nécéssité!
    Pour ma part, si je ne mets pas de font de teint j'ai énormement de rougeurs autour du nez, des cernes très sombres, des petites veines apparentes et ça malgré mes 21 ans. Et c'est vrai que c'est très contraignant alors je peux comprendre ton rapport au maquillage. Mais encore une fois je suis épatée par ta jolie frimousse! Ait confiance en toi :)

    Lorene

  37. Mariette Blog
    Répondre

    Très bel article. Je me reconnais dans chacun de tes mots.
    En tout cas tu as une très belle peau, tu es vraiment belle sans maquillage. Mais je te comprends, c'est difficile de lutter contre cette prison et de se confronter à son "soi" sans artifices.
    Bisous

    Marie

    • Rosalinda
      Répondre

      Si, Nokia ha già ammesso ufficialmente l'inghippo e ha pubblicato delle scuse, oltre che modificare l'ad per avvisare del NON utilizzo dello smartphone.Vogliamo aggiungere qu3oals&#a9;cltro?Ah, sì.EPIC FAIL

  38. B
    Répondre

    Je crois parfois qu’on surestime le pouvoir du maquillage sur notre bouille.
    Mon copain quand il a vu cette photo, j’lui ai dit « tu as vu comme elle est belle aussi sur le côté pas maquillé », & il m’a dit « ha oui ? Y’a une différence ? Ah oui sur les lèvres parce que sinon, c’est pareil nan?  » … 😉
    Tu es une si belle jeune femme, depuis que je connais ton blog, j’me le suis toujours dit d’ailleurs. Entre envie & admiration.
    pssss : j’adore ton nouveau look sur le blog. Et encore une fois mon mec m’a dit « ho j’adore son blog il est tout doux » 😉