Beauté

Il était une fois, mes beauty faux-pas …

En ce moment, je vous avoue qu’avec mon mémoire, j’ai beaucoup moins de temps pour faire des photos pour le blog mais toujours autant envie d’écrire. Du coup, je mise sur les « articles humeur », chose que justement je me reproche souvent de ne pas assez proposer ici, en recyclant un peu mes photos (shame on me). Justement, ce matin en me réveillant et en tombant sur un horrible vernis de princesse de ma soeur, j’ai repensé à ma propre adolescence, à mes tentatives désespérées de me maquiller et j’ai ri, en me rappelant toutes les étapes par lesquelles je suis passée. Ca m’a donc inspiré l’article d’aujourd’hui. Et j’ai trouvé ça fun. Haaa, les erreurs et les make-up faux pas. Même si on s’est toujours un peu intéressée à la beauté et aux trucs de filles, on en a toutes fait, on en a toutes un peu honte mais, en y repensant, ça nous fait toutes bien rigoler! Perso, moi, avant de commencer à lire des blogs, à bloguer, et à regarder des vidéos Youtube, je vous avoue qu’il y a pas mal de choses que je faisais de travers. Je suis une vraie pépite en matière d’erreurs. Le pire? C’est que j’étais quand-même convaincue de faire les choses bien!  Puis je suis rentrée dans ce vaste monde d’apprentissage qu’est la blogo et, là, j’ai appris plein de choses, beaucoup de mythes sont tombés et je me suis sentie, disons-le clairement, un peu con, voire ridicule en repensant à tout ce que j’ai (mal) fait, pendant longtemps. Voici donc ce que j’ai appris ces 5 dernières années (pfiou, ça nous rajeunit pas) et, surtout, les graves erreurs que j’ai commises (ou du moins, les plus marrantes) …

 

 L’utilité (et même l’existence) d’un topcoat et d’une base pour les ongles 

 

 

Avant, j’avais 4 vernis. C’est tout. Un rouge, un bordeaux, un fuschia et un rose clair. Et, pendant des années, j’ai tourné avec ça en (évidemment) n’en posant qu’une seule couche et ce, sans base et sans top coat. Ben oui, pourquoi investir dans un vernis transparent, c’est débile. Alors quand en plus, c’est pour remettre du coloré par dessus… Et pourquoi perdre du temps et attendre encore une fois que ça sèche en mettant deux couches? La couleur se voit déjà bien en une seule! C’est donc sans aucune honte que je me trimballais souvent avec un vernis mal posé et écaillé en râlant comme quoi, franchement, cette marque de vernis, c’était vraiment de la merde. Ben oui, forcément. Depuis, évidemment, je me suis bien rattrappée (voire trop): j’ai tout ce qu’il me faut et j’oblige mes copines à s’acheter tout l’attirail lorsqu’elles « ne voient pas l’intérêt d’acheter des vernis transparents à 10 euros ». Comme quoi, toutes les victimes de choses horribles dans leur enfance ne reproduisent pas forcément ça sur les personnes qu’elles aiment. Hé, hé, hé.

 

 De la poudre? Ben pourquoi? 

 

 

Ma maman ne se maquillant que très peu et ma grand-mère pas du tout, à mon adolescence j’ai un peu dû apprendre les bases du maquillage toute seule. Rah, quel folklore! Autant vous dire que ce n’était pas une bonne idée puisque j’appliquais à la truelle (enfin, à l’éponge, c’est pas mieux), été comme hiver, un fond de teint crème compact de chez HEMA de couleur trop foncée sur ma peau grasse d’ado, et ce, sans poudrer. Le mieux? C’est que je disais à ma mère, par 33° en plein été dans le sud de la France que « quand-même, il faudrait qu’on aille voir un dermato parce que j’en avais vraiment marre de briller! Je luis, ça colle, c’est gras, je ne comprends pas! ». Depuis ma peau est devenue sèche et, surtout, j’ai découvert l’existence d’un produit génial: la poudre compacte. Ou « comment retrouver sa dignité au fil des années ».

 

 Le trait de liner? En un seul coup, c’est réglé, virgule comprise! 

 

 

Après le début de mon adolescence, j’ai tout naturellement suivi la tendance du look émo, des têtes de morts, des slims noirs et rouges lignés, des ceintures à clous, des coiffures pleines de laque et des yeux de pandas qui allaient avec. Pour les âmes les moins sensibles, vous pouvez voir ce que ça donnait en cliquant ici et . Mes parents ont d’ailleurs adoré cette période. Je crois même que s’ils avaient pu, ils m’auraient enfermée dans la cave et nourrie par baxter jusqu’à ce que je me raisonne et que les voisins oublient qu’ils avaient une fille. Mais ils sont restés patients. Pendant ce temps, moi, j’adorais peaufiner mon teint luisant et gras par deux coquards bien noirs (que je pensais être de parfaits smocky eyes). Pour ça, la case liner était in-di-spen-sable! Et tant qu’à faire, j’ai commencé directement au liner liquide noir en m’acharnant sur les virgules, chaque matin. Virgules que je dessinais de façon assez aléatoire, en un seul trait évidemment et, si elles arrivaient jusqu’à la queue de mon sourcil, c’était encore mieux. Ben quoi? Ca va plus vite de faire comme ça et pourquoi perdre du temps à faire un petit trait alors qu’un gros n’en prend pas plus ?! Je vous laisse imaginer l’ampleur des dégats et ma tête d’illuminée en découvrant, bien des années plus tard, des techniques bien plus évoluées et au résultat bien plus probant sur Youtube.

 

 Des pinceaux? Pour quoi faire? 

 

 

Jusqu’à mes 16 ans, j’avais un pinceau. Enfin, une relique toute rêche en poils de cul retrouvée dans les vieilles trousses à maquillage de ma mère. Autant vous dire qu’à côté de ça, les pinceaux teint ELF à 1 euro, c’est du luxe. J’utilisais donc ça pour mettre « du fard à joues » (partout autour de mes joues) et, pour le reste, j’y allais à la barbare: avec les doigts! Ben quoi? L’index pour le gris clair, le majeur pour le noir, l’annulaire pour le gris foncé et voilà! N’imaginez surtout pas que j’avais le réflexe d’utiliser l’oriculaire pour estomper, pardis. Je faisais donc tout comme une artiste, à l’instinct et sans artifice, et le résultat était d’ailleurs très proche d’un Pollock. J’étais vraiment fière de moi, à cette époque. Voyez un peu le talent et l’imagination que les tutoriels ont tués dans l’oeuf… Depuis, je me suis rattrapée et pour guérir ce trauma, j’ai décidé d’acheter assez de pinceaux pour toute ma ville. On est jamais trop sûr, dans la vie.

 

 Les touches lumière, c’est la vie! 

 

 

Moi, quand j’étais jeune, ma bible, c’était le magazine J&J. Quoi, tu connais pas? Mais siiii, « Jeune & Jolie », rappelle-toi! Ce magazine pour pré-ado avec un double poster de George-Alain de la Starac’ au milieu, des « BD photos » de love story, une page « recherche des correspondantes » et des conseils look et maquillage qui sont à l’origine même du talent Christina Cordula. Ah, tu vois, ça te reviens! Ben moi, je lisais ça. Et je prenais tout très au sérieux, si J&J le disait, c’est que c’était vrai! Un jour, j’y ai lu que pour « agrandir son regard », il fallait mettre du blanc irisé en coin interne et sous l’arcade sourcillière. Sauf que j’en avais pas. J’ai donc décrété que le argenté irisé, c’était pareil en en appliquant, tous les matins allègrement à ces endroits (avec mes doigts), pour me faire un regard de poupée, mhh. C’était sexy, dinstingué, discret: le rêve. Un peu plus tard, j’ai lu qu’en plus, en appliquant un fard clair sous l’oeil, ça faisait paraître le regard « plus lumineux ». J’ai donc fini par investir dans ce fameux fards blanc et en ai fait double usage: touche lumière en haut et anti-cerne en bas, puisque je le tapotais en bonne grosse couche, à l’index, sur mes cernes. Ben, oui, pour illuminer quoi, bande de nulles.

 

 Les lèvres pulpeuses, c’est sexy et ça fait femme 

 

 

A cette époque, moi, j’aimais pas le rouge à lèvres, je trouvais que ça faisait grand-mère et que c’était un truc de vieille peau. Par contre, un truc que j’ai fait longtemps et dont j’étais très fière, c’était (je pleure, là, hein, j’ai honte) de me faire le contour des lèvres mais sans le remplir. J’avais l’impression que c’était glam’, que ça mettait bien mes lèvres en valeur et que ça faisait vraiment féminin. Du coup, chaque matin, après mon trait de liner hasardeux (que j’avais conservé une fois la période dark-emo passée), je m’attaquais à mes lèvres en en dessinant le contour avec un crayon bordeaux. Le gloss, c’était pour les bébés, moi, j’étais une (petite) femme, humpf et j’utilisais des armes adaptées! Et comme en plus, j’étais persuadée que ça donnait bien, je me prenait en photo ainsi. Voici donc ce qui représentait le « make-up hyper réussi » à mes yeux à l’âge de 16 ans > photo. Heureusement, depuis, même si rien n’est parfait et que je suis loin d’être une experte, tout va mieux! Comme quoi, y a de l’espoir.

 

Voici donc les plus grosses erreurs que j’ai commises, de mes 13 à mes 17 ans, environ. J’avoue que j’ai un peu honte mais que, en y repensant, ça me fait vraiment beaucoup beaucoup rire! Le truc positif c’est que j’ai une petite soeur de 12 ans et que, au moins, avec moi, elle est sure de ne pas passer sans s’en rendre compte par toutes les phases ridicules qui ont rythmé mes choix makeupesques durant ma propre adolescence. D’une part, parce que serais là pour lui apprendre des trucs et lui montrer les bases, mais surtout parce que je ferai avec elle ce que mes parents n’ont jamais fait avec moi: lui interdire de sortir comme ça. Juste par dignité familiale. Elle comprendra vite que, les beauty faux-pas, non, vraiment, faut pas!

ET VOUS? Soyez solidaires, je viens de me ridiculiser!

Quels étaient vos pires faux-pas beauté? 

À propos de l'auteur

Pauline

Blogueuse depuis 2010, je suis passionnée par les cosmétiques et l’univers de la Beauté. Ici, je partage avec vous mes tests, avis, découvertes et coups de coeur dans la bonne humeur !

En savoir plus

Laisser un commentaire

48 commentaires

  1. Superfici'Elle
    Répondre

    hahahah!! J'ai adoré les photos de toi Emo, on ne te reconnait quasiment pas. Sur la dernière, avec les lèvres "magnifiques", c'est déjà plus toi. Merci, j'ai bien ri!!
    Mes beauty faux pas, c'est d'appliquer un fond de teint orangé, plus foncé, pour me donner bonne mine et mes deux fards à paupières du collège : un turquoise, et un jaune poussin (alors que j'ai les yeux verts). Et puis mes nombreuses colorations de cheveux….

  2. Mademoiselle Cécy
    Répondre

    Ne t'inquiète pas, tu n'es pas la seule je te rassure. Pour ma part, c'était un fond de teint trop foncé pour paraître bronzer avec un magnifique cou blanc ^^ un vernis que j'appliquer de partout sauf sur mes ongles et le pire c'est que je sortais comme ça. Ah et j'allais oublier le fard à paupières de couleur bien vif (genre bleu pétard) appliqué sur toute ma paupière évidemment pourquoi faire les choses à moitié ? J'aime beaucoup tes articles humeur.
    Bisous

  3. Dreaming Smoothly
    Répondre

    MERCI pour cet article, il est génial ! J'ai bien rigolé devant tes photos, qui me rappellent l'époque émo-skyblogs-têtes-de-mort ^^ Alors comme toi, la base et le top coat je connaissais pas. J'appliquais une couche de vernis *gris argenté irisé* de la première phalange au bout de l'ongle, je trouvais ça superbe.. Puis, comme je ne connaissais pas l'existence du sèche-vite j'avais les jolies marques de draps imprimées dessus.. De même, les pinceaux je n'en avais pas : j'y allais allégrement avec doigts ou les petits embouts mousse livrés avec. Estomper, pourquoi faire ? Je me mettais des paillettes plein les yeux, mais heureusement je ne suis pas passée par l'étape du liner (je n'en met toujours pas d'ailleurs) ou du contour des lèvres. Par contre, les RàL marrons posés à la va-vite, oui. ^^
    Plein de bisous ma belle <3

  4. Saleha Kaddour
    Répondre

    Hahahah, j'suis morte, je faisais à peu près la même chose surtout avec la base et le top coat! Et pour les photos, je suis choquéeeeeeeeeee, t'as vraiment changé 😮 Mais t'inquiète pas, pour moi aussi c'était pareil haha.

    Ton article est génial!

    Bisous <3

  5. Nyx
    Répondre

    J'ai adoré ton article ! 😀 Et les photos que tu as été déterrer sont super ! Mais dis donc, tu es passée par toutes les couleurs de cheveux on dirait? :)
    Chez moi non plus, ma maman ne se maquillait quasi pas. Du coup, j'ai tout appris seule, mais en osant moins que toi (j'ai 23 ans et le fond de teint commence doucement à ne plus être tabou)(souvenir de mon amie d'école avec des traces oranges dans les sourcils).
    J'ai commencé à me maquiller avec un petit crayon prune de chez YR, pour "souligner mon regard". "Sous-ligner", donc je l'appliquais en under-liner. Rien au dessus, évidemment !
    Le jour où je me suis rendue compte que ça me faisait des yeux tristes et que si je faisait mon trait au-dessus, ça agrandissait mon regard, ma vie a changé 😀
    Et je me rappelle aussi bien d'une amie qui portait un fard bleu layette sur toute la paupière appliqué aux doigts. J'ai jamais osé lui dire que c'était un peu bizarre. (en même temps, qui j'étais moi avec mes yeux tristes pour lui faire des remarques?)
    Bisous Pauline !

  6. Annabelle.W
    Répondre

    Hahaha ! Pour le fard appliqué au doigt tu n'est pas seule, je le faisait aussi (d'ailleurs ça m'arrive encore quand je suis pressée) . Coté liner, de mon coté c'était encore pire que chez toi, parce que moi je me suis pas contentée du look emo, non non, j'étais une gothique trop drak, avec des traits de liner géant ou des larmes noires dessinées au khol, ce qui est encore plus dégueulasse que le liner… & attention accroche toi… pour le contour des lèvres, je le faisait au khol aussi, avec du rouge à lèvre rouge sang, pour un look bien dégueu-dark… Mon dieu ce que je suis contente d'avoir quitté cette période de ma vie ! (quand mon mec ose ressortir des vieilles photos de moi devant les amis c'est limite si je pleure pas tellement j'ai honte).

  7. L'Attrape Beauté
    Répondre

    Super frais ton article, il fut très agréable à lire :) Moi je mettais du crayon noir dans ma muqueuse sans mascara… ça devait faire tellement bizarre oO! J'avais évidemment un fond de teint trop foncé… "heureusement" ma maman aime beaucoup le maquillage aussi donc je poudrais tout ça, ça passait mieux^^' Bisous <3

  8. Annabelle
    Répondre

    Hahaha tellement de souvenirs me remontent aussi! Comme tu dis, on en a fait des conneries! Moi le contour des lèvres, je le faisais en marron et après je mettais du rouge à lèvres, du rouge rouge!!

  9. Kriss
    Répondre

    Pour moi le pire c'était le gloss… bleu ! J'avais un "effet vinyl" bleu de chez Bourjois je crois, je l'adorais. Ma mère trouvait qu'avec j'avais l'air d'une morte. J'en démordais pas. Et en fait elle avait bien raison.

  10. Mathy'-:))
    Répondre

    Je viens de me payer une bonne tranche de rigolade ! :)
    Je pense que j'ai du en faire autant que toi voire plus ! Comme toi j'ai eu une période fascination pour le crayon contour des lèvres mais moi je remplissais avec un gloss transparent (la classe) !
    Je mettais dix fois trop de crayon marron sur mes yeux, ça coulait toute la journée !
    Mon premier blush était une tint que j'appliquais n'importe comment avec un coton ! ahah

  11. The Flonicles
    Répondre

    Je me retrouve à fond dans ton article, à part que je fais encore plein de fautes et que je ne maîtrise toujours pas le smoky!

  12. Alice
    Répondre

    Victime aussi de la période émo j'ai vécu ces makeup improbables, fard à paupière rose bonbon avec trait d'eye liner épais et inégaux… je devait avoir l'air malade! C'était quand même pas pire que la coupe de cheveux qui allait avec 😀 Par contre le contour des lèvres je n'ai jamais fait (ouf…)

  13. Joy and Makeup
    Répondre

    Tu n'as surtout pas a en avoir honte je crois qu'on a toute fais les même erreurs, je me suis beaucoup retrouvé dans toutes ces erreurs de "jeunesses" ^^

    Biiiiis ma belle super article comme d'habitude

  14. Emma - Odieusement Belles
    Répondre

    Comme toi j'ai eu ma période émo : j'abusais à outrance sur le khôl noir ! Avant aussi je n'estompais pas un seul fard à paupières et bien sûr un seul pinceau suffisait à tout faire ^^

  15. Heavy nail polish lover
    Répondre

    Tu m'as énormément fais rire! Je n'ai pas eu de période émo, et en fait j'ai été plutôt soft, bon ok j'avais du vernis tout autour des cuticules sans base ni top coat, mais je crois que ça s'arrête là! X)

  16. Apoka-Lipstik
    Répondre

    Mouahahah nan mais j'adore cet article 😀 Ça me rappelle les miens quoi 😀
    Alors moi, il y a plusieurs choses … déjà, j'ai aussi eu ma période œil de panda avec des yeux gorgés de noir … J'avais surtout tendance à bien exagérer sur le crayon noir sous les yeux avec limite 5mm de kohl … exactement comme sur tes photos en fait XD (d'ailleurs, je kiffais aussi les collier à grosses boules comme tu as sur ces mêmes photos x))
    Mais le pire du pire, c'était mes sourcils!!!!! My god quand je les revois! Ils étaient quasi inexistants et je trouvais ça super beau à l'époque T_T je suis tellement heureuse qu'ils aient pu repousser correctement … Pour le même prix j'aurais pu rester comme ça à vie XD

  17. Louise Leblog
    Répondre

    HAHAHAHA les boules pour le contour des lèvres, mais bon, on est toutes passées par des expérimentations plus ou moins réussies ! :) Mon faux pas c'était le crayon noir en waterline, et pour moi ce sera toujours un faux pas, ça enferme le regard et fait ressortir les cernes. Et je faisait des halo bleu turquoise aussi … trop beau !

    Bisous =)

  18. Sixtine Bru
    Répondre

    Ton article est vraiment excellent, j'ai adoré le lire !
    Et bien moi, j'ai pas fait tellement de grosse bêtises ! Si je me rappelle bien, je pense que le pire était mon, fond de teint un peu trop foncé et pas adapté à mon type de peau …
    Le liner j'avais jamais osé et d'ailleurs j'ai encore du mal avec ça mtn !
    J'étais assez sage on va dire … Bon j'avais pas vraiment de pinceaux non plus, mes doigts faisaient l'affaire haha

  19. Domino
    Répondre

    Ah le contour des lèvres, je ne l'ai jamais fait mais ça devait être joli à voir^^
    Je pense que le plus gros faux pas que j'ai fait c'était de mettre du fond de teint et de la poudre uniquement sur mes boutons pendant une période. Parce qu'on m'avait dit qu'il ne fallait pas mettre de fond de teint pour laisser la peau respirer et éviter les boutons, mais je voulais quand même cacher ceux que j'avais. La cata ! Du coup maintenant j'ai bien compris, c'est tout ou rien :)

  20. Côté Make-up
    Répondre

    Tu vois le crayon khôl (celui de Yves rocher attention !) ? ba c'était ça mon fard à paupière à partir du collège ( en 4 eme et 3ème ma période où j'ai commencé à fantasmer sur le style de mes musiques favorite qui été du métal) 😀 Mon gout pour le goth et le "métaleux" est toujours là (car de toute façon ça fait parti de ma personnalité, ça n'était, hélas pour certain, pas qu'une simple phase de l'adolescence lol), mais au moins j'utilise aujourd'hui de vrai fard bien noir bien intense avec une base ^^ Car si au collège c'est mon crayon qui faisait office de fard (en plus de khol biensûre) c'est parce-que le fard merdique noir que j'avais ne marqué pas assez noir intense ^^ (acheté à H&M et en plus yavais des paillettes, mais c'était la grose dech donc j'avais pas le choix mdr) Par contre je ne mettais pas de fond de teint et j'avais une belle peau :p j'avais la chance de ne pas avoir d'acnès et une peau sèche que j'hydraté simplement avec une crème.

  21. Beyoutiful
    Répondre

    Oh mon dieu le fou rire pour le contour des lèvres ^^ ! Et sur les deux première photos je ne t'ai même pas reconnue 😀 ! ^^ tes parents devaient s'arracher les cheveux je comprends…
    Dommage j'ai pas de cadavres du genre dans mes placards, j'ai fais tout petit à petit et bien sagement, sans beauty faux pas ^^ ! Il faut dire j'ai commencé à porter du mascara et de l'anticernes fin du lycée je pense alors j'étais pas trop précoce… quand on voit ce que ça donne maintenant, je me suis bien rattrapée 😀 !

  22. Paulette
    Répondre

    Alors la, tes photos, et l'anecdote du poster de George-Alain m'ont achevés ! ^^
    Merci pour cet excellent article. Au moins, tu ne te prends pas au sérieux, et ça, c'est plutôt cool !
    Mon pire faux pas, je dirais le crayon noir en muqueuse. Parce que oui, plus ça coulait, mieux s'était et plus j'en remettais, bref, cercle vicieux ^^ ou sinon, mes dégradés affreux de fards bleus, verts, ou violets, c'était pas mal aussi ^^

  23. Ambre Opal
    Répondre

    ouf des faux pas j'en ai eu pleins mais le mieux c'est quand j'ai décrété que j'avais des petit yeux et du coup si je limitais mon fard a paupière a ma paupière mobile on ne le voyait pas donc jusqu'au sourcil c'était beaucoup mieux !!! (dans ma période goth, je n'utilisais principalement que du gris foncé, accompagné of course de l'eye liner et du crayon noir obligatoire avec mascara, le pire c'est que même si je sais que c'était pas bien, le rendu était plutôt pas mal ^^ ici: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1146152166773&set=pb.1016603888.-2207520000.1405899537.&type=3&theater
    allez rigole, c'est permis XD )
    bisou !!!

    http://lejoyeuxfouillis.blogspot.be/2014/07/nailstorming-villains.html

  24. Soirée cuticule
    Répondre

    Alala le maquillage et moi c'est pas du tout une histoire d'amour. Ma mère ne s'est jamais maquillée donc je ne connaissais absolument rien au maquillage! J'ai mis 100ans à me souvenir du mot "mascara" et je le confondais avec "eyeliner"… xD Et je te passe les "c'est quoi cette pince? Un recourbe cil? Mais ca sert à quoi ce truc?" Bref… Et la même pour le vernis c'était la fiesta des cuticules pourris xD
    Mais je crois bien que le piiiire que j'ai fais c'était au collège dans ma période gothique trop dark je mettais un trait de crayon noir bien gras dans la muqueuse mais surtout du rouge à lèvre noir. Ouais ouais t'as bien lu noir! Je devais avoir une tête de barjo complet… Comme j'ai honte maintenant en y repensant!
    Du coup aujourd'hui je me limite à ce que je connais, un trait d'eyeliner tout simple et un peu de mascara et basta! Et j'utilise même un recourbe cil tous les jours! xD

  25. lovebeautydream
    Répondre

    Ah franchement j'adore !
    Ton article est tellement vrai !
    Je me représente quelques années avant !
    Bisous

  26. La Boodeuse
    Répondre

    Alors là qu'est-ce que j'ai ri! Oui parce qu'en dehors du look Emo je me suis totalement reconnu dans ton article. J'ai fait exactement les mêmes erreurs que toi. Je n'ai pas ou peu immortalisé cette période cela dit et ce n'est pas plus mal. Merci de m'avoir fait rire en ce lundi matin :) Bonne journée.

  27. Audrey
    Répondre

    Merci pour cet article absolument génial, il m'a beaucoup fait rire et dans certains de tes faux pas je me suis retrouvée, notamment pour la base pour les vernis que je trouvais inutile et puis le style Emo haha qui n'est pas passez par là, mon plus gros faux pas a été quand même de ne pas me démaquillé le soir après mon mode panda sous les yeux parce que le matin repassé par dessus c'est bien plus rapide, juste histoire de ré-intensifier la couleur (shame on me oui oui).
    Gros bisous à toi et encore bravo pour cet article ♥

  28. Annesofi
    Répondre

    Rhaaaaaa !!! Génial ton article !!!!
    Je crois que nous avons tous eu les mêmes faux pas… 😉

  29. La nana au collier rouge
    Répondre

    Superbe article alors ado j'ai fais pas mal de faux pas aussi >.< anticerne 2-3 teintes plus clair pour ''illuminer le teint'', le trait liner épais était mon amis aussi avec un rouge à lèvres rouge pétant mis à l'arrache et du blush…. du blush mis en joli cercle pas estomper. Les soirs de sorties un peu de noir appliqué au doigts sur les paupières >.< oui oui heureusement depuis j'ai fais du chemin

  30. MsOriginal Doll
    Répondre

    Y'a beaucoup de points que j'ai avec toi, moi aussi, je lisais Jeune & Jolie (paix à son âme), moi aussi, j'ai était emo et j'avais un goût prononcé pour le look d'Avril Lavigne période Girlfriends. Moi aussi, mes parents m'ont laissé sortir avec des chaussettes rayés rose et noir avec des mitaines roses fluo, la classe international.

    Mais, mes beauty faux pas se sont résumé à deux produits : la poudre compacte trop clair pour ma peau (oui, je faisait quand même gaffe à ne pas prendre trop foncé, mais y'a des limites qu'il ne faut pas dépasser non plus) et le liner avec un crayon pour les lèvres rose fluo qui me donnait une tête de déterré…

    Heureusement, les photos de cette magnifique période sont enterré dans un endroit secret (en fait, je ne sais plus où je l'es ai mises) et en plus de ces magnifiques erreur (oui, j'aime dire "magnifique"), je mettais faite une teinture Color Pulse de L'Oréal, les fameuses colorations au packaging orange de couleur rouge qui avait viré au orange avec mes cheveux blonds bien évidemment.

    Mais bon, faut se dire que sans erreurs, on n'arriverai pas à se rattraper ;).

  31. Estelloo
    Répondre

    Trop drôooooole 😀 j'ai adoré ton article !! Je faisais clairement les mêmes erreurs il y a quelques années. Petit à petit je me suis calmée et j'ai appris les vrais choses de la vie/beauté 😀 ! ahah.
    Quand j'y repense, j'ai trop honte ! Mais au fond, on s'en fou… parce qu'on a toutes fait des faux pas de ce style 😀

  32. flo
    Répondre

    Cet article est super! Vive les articles humeurs! (PS: ton ràl sur la dernière photo te va très bien)

  33. Maboiteasecrets
    Répondre

    Haha j'ai adoré lire ton article, surtout que je me suis reconnue sur certains points ! ^^ Heureusement nous avons évolué :)
    Bisous

  34. Noir Zouilles
    Répondre

    ça y est… j'ai enfin pu lire ton article et le résultat …. je suis pliée, punaise quoi je ne te reconnais pas du tout sur tes anciennes photos c'est fou ! merci pour cet article faux pas que nous avons toutes fait bien sure :-)

  35. Elvi Prettiness
    Répondre

    Oh les yeux de panda et le vernis sans base en une seule couche et sans top coat, je me reconnais là ^-^. Mais bon si il était possible de ne jamais commettre de beauty faux pas, je crois que ça se saurait (si seulement)
    En tout cas ton article est très drôle :P.

  36. aurelie alonso
    Répondre

    ouais m'enfin dans les années 90 (fin 90/ début 2000) le crayon sur la bouche c'était le summum de la mode quand même. je ne parle pas du noir coulant façon grunge du début 90 qui a donné naissance au look emo….. faut pas trop se flageller non plus.
    ok en maquillage on a toute forcement "mal" commencé, mais on n'était pas aidée!!!

  37. Poudre et Pompons
    Répondre

    Haha j'aime beaucoup ce genre d'articles :)
    C'est assez marrant de voir qu'on passe à peu près toutes par les mêmes périodes (pour ma part c'était du crayon noir à foison, version coquard aussi) et le pire du pire, l'anticernes beaucoup trop clair "pour que ça apporte de la lumière", tu comprends… Du coup, j'avais le contour de l'oeil tout blanc, et ouais. 😀

  38. Louise
    Répondre

    J'ai adoré ton article, il m'a fait vraiment bien rire ! :) C'est vrai qu'on est presque toutes passées par les faux pas en matière de maquillage, et le smocky cocard je m'en souviens bien, tout comme la mode du superbe contour des lèvres ! ^^

  39. caropoupouillou
    Répondre

    En lisant ton article, je me me souvient petit à petit de tous ces faux pas que j'ai pu tenter! Ayant une maman esthéticienne lorsqu'elle était jeune, autant dire que j'ai "essayé" de reproduire ses gestes de pro … en mode folklo surtout! Maintenant tout est dosé et plutôt bien assorti! Mais c'est vrai que certains faux pas me font encore rire! Coup de coeur pour tes photos "vintage" qui illustre bien tes propos, mais qui sont surtout attendrissantes!

  40. So Madeup
    Répondre

    Wow tu as osé nous mettre les photos authentiques ! Pour ça je suis très admirative ! Tu ne te prends pas au sérieus, ça fait plaisir :)

  41. bulle
    Répondre

    Ton article m'effraie….tout simplement parce qu'il y a des choses que je fais encore,moi, aujourd'hui. Bon, je ne me maquille pas beaucoup en général mais les peu de fois où je le fais, apparemment ça vire à la catastrophe :/

  42. pimprenellemademoiselle.com
    Répondre

    Bonjour!
    Mon beauty faux pas? Ou plutôt, MES beauty faux-pas! A l'adolescence, je cumulais…
    – J'ai cumulé le fond de teint pas du tout fait pour moi (je piquais celui de ma mère -je suis châtain clair aux yeux bleux, peau claire, ma mère est brune, yeux marrons, peau qui aime le soleil…), et je m'en mettais uniquement sur le visage: effet masque assuré!
    – J'ai essayé un enlumineur Yves Rocher sur TOUT le visage (pas uniquement les pommettes, non, TOUT le visage: autant te dire que l'effet boule disco était bien là, avec en plus mon acné d'ado…:p)
    – Je me suis épilé les sourcils, trop épais à mon goût: grave erreur! Je galère aujourd'hui pour la repousse, 15 ans après…
    – J'ai testé le rouge à lèvres de ma mère (le Rouge avec une majuscule): le combo acné + fond de teint orange+ enlumineur + rouge sur les lèvres: yeeeeerk….

    Heureusement, il n'existe aucune photo de ces moments-là… :) Juste mes coupes de cheveux affreuses (je me cherchais…. j'ai essayé le long – bouclé – très court… et je suis passée par toutes les couleurs: du blond platine au noir corbeau…).

    Merci d'avoir partagé avec nous, et puis,ça fait du bien d'exorciser nos démons de maquillage! Et de vois qu'on n'est pas toutes seules!!!

    Bises!!!

  43. les envies de georgette
    Répondre

    Je suis FAN de tes photos :p !!! Article très marrant :p moi aussi le vernis transparent j'ai pas compris à quoi il servait avant longtemps… jusqu'au jour où un vernis ELF m'a laissé les ongles bleus pendant plusieurs jours…
    Moi je pense que c'est l'épilation des sourcils qui pourrait te donner un énorme fou rire (ou plutôt un moment de silence), mais je me grillerai à jamais dans la blogo… désolée :p

    bisous ma belle

  44. Audrey V.
    Répondre

    Hahaha j'adore ton article ! Pareil pour le noir autour des yeux au crayon super épais et pas flatteur du tout ! J'ai aussi fais la même bêtise que toi pour le contour des lèvres au crayon (marron en plus) et avec du gloss en plus par dessus (bien dégueu) !
    Ah et puis les sourcils hyper méga fin de cagole aussi je l'ai ai eu un petit moment, c'était atroce!
    Depuis j'ai découvert le liner et les rouges à lèvres, et mes sourcils ont repoussés :p

    Bisous

  45. bulbons
    Répondre

    Mon pire faux pas beauté a été ( et tu vas rire)… de me décolorer les sourcils moi même avec une boite de supermarché.
    J'avais 16ans……. quand j'y repense j'ai honte
    J'ai été défigurée avec ce truc x) !

  46. Orianetalksalot
    Répondre

    Franchement, j'ai bien rigolé en lisant ton article !!! Tu as un style d'écriture que j'adore !
    Mes pires faux pas make-up ? Le fond de teint mal étalé et les sourcils mal épilés ! Quand j'y repense, je me demande comment j'ai pu faire pour sortir ainsi ! Mais bon, mieux vaut en rire qu'en pleurer lol

  47. My Chihuahua Bites
    Répondre

    des fards à paupières de couleur, même si ça ne m'allait pas, l'eyeliner blanc et argenté… mais aussi 2 traits d'eyeliner, un trait noir et par dessus un trait blanc, le vernis mal posé qui dépasse tout autour… et j'en passe! Mais bon je crois qu'on est toutes passées par ces "make up faux pas"!

  48. Pollochone
    Répondre

    Haaaan les photos ne mènent plus à rien, vu les commentaires je sens que ça valait le coup d'oeil 😛
    Pour ma part, j'ai aussi abusé du khol noir et je suis passée par le tradi fond de teint orange avec un cou tout blanc. Heureusement, c'était juste chez moi (merci maman de m'avoir empêchée de sortir comme ça). Plus tard, j'ai aussi connu l'étape du bronzer… sur tout le visage, en guise de poudre. J'ai honte rien qu'en y repensant, surtout qu'une copine s'était ouvertement moquée de moi et que je n'avais même pas compris à quoi elle faisait allusion xD