Humeurs

Blog: comment bien choisir ses partenaires?

Aaah, les partenariats, ce sujet sur lequel je suis intârissable! Faut dire que ce sont des petits paradoxes à eux tout seuls sur la blogosphère puisque l’air de rien, c’est limite un taboo d’en parler mais hyper courant  de le pratiquer sur les blogs. Ben oui, entre celles qui ne précisent jamais qu’il s’agit de produits reçus dans leurs articles, celles qui font croire qu’elles les ont achetés comme si c’était une honte de les avoir reçus d’un partenaire et les personnes totalement transparentes à ce sujet, on voit un peu de tout en la matière. A chacun(e) sa façon de faire, c’est personnel (et çaneunoureugardepa) mais le fait est qu’au niveau des lectrices, il y a un truc qui est tout de même commun un peu partout: les personnes qui nous suivent détestent qu’un blog soit une vitrine, composée uniquement de produits partenaires décrits de façon « publicitaire » et décalquée du dossier de presse, sans originalité ni touche personnelle. Je doute qu’on me contredise là-dessus.

 

 

Seulement, lorsqu’on ouvre un blog pour le plaisir et que ça se ressent, qu’on fait des choses sympas et intéressantes, que ça intéresse pas mal de gens et que ce qu’on raconte plaît bien à un certain nombre de personnes, bref, que le blog est chouette et suivi, il se produit quelque-chose qui prend rapidement de l’ampleur: certaines marques nous contactent. Pour nous proposer des trucs-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom des partenariats. Nous faire découvrir leurs produits, les faire tester, etc. Et, parfois, le phénomène peut vraiment s’accélérer, s’amplifier, à tel point qu’il arrive qu’on reçoive de nombreuses demandes par semaine. Au début, on comprend d’ailleurs pas trop, on se dit que « Waw. Putain, c’est trop cool! Pipi culotte! Pipi culotte! » mais que « c’est trop dingue!« . Sauf quand ça ne nous intéresse pas du tout ou n’a aucun rapport avec le blog. Là, on se dit plutôt « WTF, c’est gentil mais just no« . Après, avec le temps, lorsqu’on est contactée, on se dit toujours que « Putain, c’est trop bien! » (je sautille toujours comme une pétée lorsqu’une marque que j’adore me propose une collaboration et ne suis, dieu merci, toujours pas du tout blasée ) mais, avec le recul, on réalise aussi qu’on ne peut pas tout accepter pour maintenir un climat personnel, authentique, qui n’est pas « ultra commercial » sur le blog. Pour garder son indépendance. Coller à sa thématique et ne pas trop s’en éloigner. Ne pas devenir esclave des partenariats. Que ça ne devienne pas une corvée et qu’on ne se retrouve pas à consacrer le peu de temps qu’on a pour bloguer à « ne poster que des articles partenaires parce qu’on a du retard sur les colis reçus, qu’ils vont râler et qu’on a la pression des colis qui s’empilent ».

 

 

Ben oui, parce que c’est mathématique: plus t’acceptes de partenariats, plus tu as de produits à tester et donc, d’articles à écrire (puisque la plupart sont tout de même destinés à être présentés sur le blog). Et plus tu as d’article partenaires à écrire, moins tu as de temps pour les autres. C’est mathématique aussi. Je vous assure, ça peut très vite faire beaucoup! D’ailleurs même moi, en sélectionnant beaucoup ce que j’accepte, j’ai cru mourir au retour de ma session d’exams de 1 mois (mécommenjevaifaiiiir?!). Puis y a aussi la question du surplus de produits et de l’hyperconsommation. Béh oui, on est déjà pas mal de blogueuses à être de grosses acheteuses dans notre vie perso, à empiler les choses et à avoir du mal à en terminer certaines pour en entamer d’autres, alors lorsqu’on ajoute à ça les produits reçus, ça peut très vite devenir, euh? Astronomique. C’est pour toutes ces raisons qu’il ne faut pas accepter tout et n’importe quoi. Qu’il faut parfois savoir dire non et apprendre à choisir ses partenaires correctement dès le départ. Qu’on ait 1 ou 30 propositions par mois. J’ai donc décidé de vous donner quelques conseils pour « bien choisir » vos partenaires. Alors  (petit disclaimer) je suis bien consciente que j’ai pas la « science infuse des partenariats », qu’il y aura toujours des gens très sélectifs et d’autres non et que chacun voit, évidemment, midi à sa porte mais je me suis dit que ça pourrait en aider certaines. Et que, moi, j’aurais bien aimé trouver ce genre d’articles quand j’ai commencé à bloguer et que je ne savais même pas ce qu’était un partenariat et que je n’avais aucune idée de comment procéder (d’ailleurs – anecdote – au début et pendant 4 mois, j’ai systématiquement dit non à tout ce qu’on me proposait #gogole). Maintenant, grâce à ces petits conseils, j’ai réussi à sélectionner mes partenaires de façon efficace, à entretenir des échanges réguliers et conviviaux avec eux, à dire non sans culpabiliser à certains. Grâce à ça, je me retrouve avec une petite brochettes de « partenaires chouchous » que j’adore (ELF, Franck Drapeau, P&G, Kalioshka, …) et des partenaires moins réguliers voire occasionnels mais qualitatifs. Donc aujourd’hui, on va causer de partenariats. On va même le faire franchement, sans y aller de main morte et sans langue de bois. C’est parti pour mes « petites recommandations »…

 

N’acceptez que si vous branche vraiment

 

 

Quand on nous contacte, souvent, et parfois malgré nous, les mails reçus se classent en deux catégories: ceux qui nous surexcitent, nous branche à fond et à qui on répond dans la journée parce que « gniiii! ». Et ceux où on se dit « mouais, ça peut être pas mal. Je réfléchis et je vois. On verra. » et à qui, même, parfois, il arrive qu’on ne pense plus deux jours après. En gros, y a « les mails trop biens » et « les mails bof bof ». (Nous nierons volontairement la troisième catégories constituées, la plupart du temps, de mails qui n’ont aucun rapport avec la thématique de notre blog, sont inintéressants au possible voire, parfois, même pas formulés en français correct puisque la réaction face à ceux-ci est logique et systématique, je l’espère, pour tout le monde). Du coup, perso, je vous conseille de n’accepter que les propositions qui « directement » vous bottent et vous font super plaisir. D’une part, parce que vous ne le regretterez pas. Mais aussi parce que vous avez souvent moins de chance d’être déçue et prendrez plus de plaisir à en parler. Rien de pire que se dire après coup « pff, pourquoi j’ai accepté ça? ».

 

La question primordiale: « Est-ce que cela va intéresser mes lectrices? »

 

 

Une fois le mail lu et la « première impression passée », c’est la première question que je me pose si j’hésite ou si, au contraire « ça me branche mais change un peu de ce que je propose habituellement ». Parce qu’il ne faut pas se leurrer, lorsqu’on écrit, on le fait pour soi mais on le fait aussi pour proposer un contenu qui plaît à nos lectrices. Donc si on accepte de « tester un produit pour en parler à nos lectrices » alors que, ledit produit, elles s’en tapent le coquillard, à part pour recevoir un produit gratos, ça ne sert pas à grand-chose. Perso, lorsque j’accepte de vous présenter un produit, c’est que je me dis que ça peut avoir un intérêt pour vous et que ça peut plaire aux personnes qui me suivent. Je me projette , vois ce que je peux faire comme article, imagine comment vous présenter ça de façon attractive. Inutile d’accepter pour que l’article fasse un bide et n’intéresse personne. Là encore, c’est mon point de vue.

 

Privilégiez les gens sympas et les bons RP

 

 

Perso, je suis hyper tatillone là-dessus. Mais genre, vraiment. Même un peu trop. Pour moi, un bon partenaire ne se reconnait pas uniquement à la grosseur ou à la fréquence des colis qu’il envoie. Il se démarque aussi de part le « relationnel » et l’ambiance qu’il crée lors des échanges de mails. Alors ok, à la base, leur but, c’est pas de devenir nos copains et de nous proposer un barbec’ ou des vacances collectives au camping, mais une petite touche sympa ou (au moins!) personnalisée dans un mail, ça fait toujours plaisir. Une bonne façon de s’exprimer, aussi. Du coup, lorsque « relationnellement » je ne le sens pas, il arrive souvent que ça me freine, surtout lorsqu’il s’agit de partenariats « à long terme » puisqu’on sera régulièrement amenés à communiquer ensemble. J’aime être mise en confiance, pouvoir être moi-même avec les RP et ne pas en rester au « oui. merci. Ravie. Cordialement. ». Si j’ai créé un blog c’est pour les échanges et le côté humain. Je n’attends pas qu’on s’intéresse au nom de mon Canari ni qu’on m’envoie des cartes postales, juste qu’on soit un peu sympa et qu’on enlève un peu le balai qu’on a parfois (par mégarde) dans le popotin, ne serait-ce qu’en proposant parfois le tutoiement par exemple. C’est toujours cool lorsque ça se passe de façon sympa. Inutile donc de vous dire que les mails « chères blogueuses, chers blogueurs »,  » moi m’appeler Xijiping et proposer à vous joli ecollaboration » ou autres ont vite fait de me lourder. Encore pire pour les RP super froids qui exigent plein de choses de vous ou vous sous-entendent que tel ou tel truc ne leur plaît pas ou qu’il faudrait « faire ceci plutôt que cela ».

 

La première impression est souvent la bonne

 

 

Comme je l’ai dit plus haut, il arrive parfois qu’on hésite et ce, pour plusieurs raisons: avoir déjà testé et pas trop aimé la marque, ne pas trop être intéressée, des prix trop élevés qui vous freinent, déjà beaucoup de colis à présenter pour le moment, déjà beaucoup de produits du genre entamés, un RP bof bof, une impression générale peu tentante, … Si j’ai un conseil à vous donner, c’est qu’à ce niveau, la première impression est souvent la bonne. N’ayez pas peur de dire non si ça ne vous tente pas plus que ça, n’acceptez pas pour faire plaisir. Des propositions, y en aura d’autres. Les RP ne feront pas la gueule. Et vous ne vous sentirez pas « oppressée » après si vos premières impressions s’avèrent justifiées et que vous devez présenter un produit « bof » à vos lectrices, et le dire en vexant encore + la marque que si vous aviez dit non directement. Autant refuser tout de suite. Oui, même si « vous ne savez pas trop sur quoi poster en ce moment », oui.

 

Ne cédez pas uniquement parce qu’on vous relance

 

 

Dans la même idée, lorsqu’on refuse une proposition ou qu’on ne répond pas (directement), il arrive qu’on vous relance à coup d’arguments parfois bien pensés ou de propositions plus intéressantes. Dans ce cas, c’est encore plus emmerdant de devoir dire non (une seconde fois). Dans tous les cas, ne vous sentez pas obligée d’accepter un truc qui ne vous tente pas juste parce que vous êtes embêtée ou que « bon allez, ils y tiennent et finalement ça n’a pas l’air trop mal ». Souvenez vous de votre première impression! Maintenant, il faut aussi nuancer, si l’évolution de la proposition devient intéressante à vos yeux, c’est autre chose, mais si votre impression reste la même, ne vous forcez pas.

 

Renseignez-vous bien sur ce qu’on vous propose

 

 

Ca, c’est super important. Vraiment. Lorsqu’on vous contacte pour vous proposer un produit, on ne vous présente évidemment que ses points positifs. Mais parfois, c’est pas mal d’aller voir « un peu plus loin » avant d’accepter, en checkant des avis sur internet, en allant voir le site officiel etc. Béh oui, tester une crème miracle qui a l’air vraiment sympa, c’est cool. Découvrir une fois reçue en écrivant l’article qu’en fait, elle coûte 170e, c’est moins bien. Idem pour les compositions pourries et compagnie. Du coup, lorsqu’on vous contacte pour présenter un produit ou un service sur votre blog, je vous conseille de vous renseigner avant afin de savoir s’il n’y a pas de « points noirs » cachés, ou simplement des « petits trucs qui en fait ne vous plaisent pas et que vous n’avez pas envie de vanter à vos lectrices ». Ca évite les déceptions et les reproches de vos abonnées par la suite si pour finir le produit ne correspond pas à ce que vous pensiez. Pour moi, il vaut toujours mieux « minimiser les potentielles déceptions » qui sont sources de partenariats inutiles.

 

Entre bon et con, il n’y a qu’une lettre qui change

 

 

On n’est pas dupe, souvent, les articles partenaires font de la (bonne) publicité aux marques  (notamment parce que lorsque c’est négatif, beaucoup préfèrent ne pas en parler plutôt que de descendre le produit – et donc leur partenaire – sur la place publique). C’est pour ça que les marques nous contactent: nos blogs font office de  » visibilité et pub gratos » et, même si on n’est pas Julia Roberts et qu’on a parfois la langue un peu trop pendue, ça leur profite bien plus que de dépenser des milliers (voire millions? je suis naïve) d’euros dans une campagne publicitaire. Les bases sont posées, donc. Nous, on est là pour dire ce qu’on pense et tester objectivement le produit en public. Et on est gratuites. Les pubs sont là pour ne dire que le positif que les marques veulent entendre de leurs produits. Et coûtent la peau du cul. Que dire de plus. Pour cette raison, il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds par des RP un peu trop « demandeurs » et il faut se rappeler que, à la base, ce sont eux qui ont besoin de nous (dit comme ça, ça fait hyper hautain, mais c’est vrai) et pas le contraire. Un partenariat est basé sur un « donnant-donnant » équitable. Ne vous pliez donc pas aux exigences d’une marque en acceptant tout ce qu’elle veut. Accepter un partenariat sous condition de n’en dire que du positif? NON. Recevoir un échantillon pourri pour faire un article contenant dix mille photos, 12 liens et un code promo? NON. Modifier un article parce qu’il « ne plaît pas trop à la marque » alors qu’il est franc? NON. Accepter un partenariat où vous ne gagnez quasi rien mais où on vous demande beaucoup (article + bannière dans colonne + liens + ceci + cela)? NON. Pour ça, qu’elles fassent comme tout le monde et payent une agence. Au début, c’est pas évident de savoir « ce qui se fait ou non », d’évaluer si une proposition est suffisemment intéressante ou pas  (j’ai moi-même été plusieurs fois bonne poire au début et je m’en rends compte que maintenant) mais rappelez-vous d’une chose: ne bradez pas vos services parce que brader vos articles reviens à brader votre lectorat. Ne mettez donc jamais votre objectivité ou la confiance que vous font vos lectrices en danger au profit d’une marque ou d’un RP un peu trop gonflés. Et, tant qu’à faire, ne vous faites pas pigeonner en acceptant toutes les conditions qu’on vous imposent sous prétexte que « c’est votre premier partenariat ». S’il vous plaît. Soyez droite dans vos bottes, imposez votre ligne de conduite et, si ça ne convient pas, sachez dire good bye.

 

 

Voilà. Maintenant comme je l’ai dis, c’est « mon avis », « mes conseils », « ma façon de faire » mais honnêtement, c’est vraiment les choses que je recommanderai de suivre pour éviter les mauvaises surprises, les déceptions, le désintérêt de vos lectrices. C’est pour moi indispensable pour optimiser votre satisfaction lorsque vous pratiquer des partenariats, que tout se passe dans un climat léger et pour éviter de vous « laisser bouffer ». Parce qu’après tout, on blogue pour le plaisir, non?

 

Et vous, comment choisissez vous vos partenaires?

Quelles est votre ligne de conduite?

À propos de l'auteur

Pauline

Blogueuse depuis 2010, je suis passionnée par les cosmétiques et l’univers de la Beauté. Ici, je partage avec vous mes tests, avis, découvertes et coups de coeur dans la bonne humeur !

En savoir plus

Laisser un commentaire

36 commentaires

  1. Etteilla
    Répondre

    Moi c'est à peu près pareil: Il faut vraiment que ça me botte et quand tu as de bons rapports/échanges avec les partenaires, c'est le plus qui fait tout chaud au coeur!

  2. Déliacious
    Répondre

    Je pense que si on fait son blog par plaisir, ce que tu décris là est la démarche qui nous vient spontanément. Le premier partenariat qu'on m'a proposé m'a flattée, mais c'était vraiment pas en accord avec la ligne conductrice de mon blog, et j'ai rapidement décliné.
    Par contre, pour ce qui est des autres blogs, j'aime que le ton soit clair ; si c'est un partenariat, j'aime le savoir, ça ne m'empêchera pas de lire l'article, de toute façon, je sélectionne les blogs que je lis pour le authenticité, par pour leur coté vitrine.
    C'est important comme tu le mentionnes de garder du temps pour les articles de produits achetés soi même, ça donne le sentiment que la personne s'intéresse à son blog pour autre chose que ce qu'elle reçoit, une sorte d'investissement.
    C'est un sujet toujours délicat, parce que c'est sûr qu'en recevant un carton toutes les semaines, difficile de faire tenir le tout en 7 jours…
    En tout cas, je suis contente que tu gardes ta ligne de conduite, beaucoup de personnes perdent un peu la tête ! :*)

  3. Women's World
    Répondre

    Un article très intéressant je trouve puisque j'ai un blog depuis quelques mois et si un jour par miracle un mail de partenariat arrive je me souviendrai de tes conseils avisés. Je ne veux pas que mon blog devienne une pub ambulante !
    Merci :)
    Charlotte

  4. beautycurls
    Répondre

    Ca fait du bien de lire ce genre d'article 😉 Il y a certains blogs parfois je ne sais même plus si c'est un partenariat ou pas c'est désolant je ne vois pas l'intérêt de le cacher non ?
    J'ai accepté des partenariats et j'en ai aussi refusé mais au début je culpabilisais un peu haha mais quand tu reçois un mail pas personnel du tout même si c'est intéressant je refuse la moindre des choses c'est de se renseigner sur la bloggeuse qui se cache derrière son blog !! Ou pire encore quand on impose des choses c'est inacceptable pour moi 😉
    Enfin bref, il y aurait tellement de chose à dire sur ça .. ton article est génial encore une fois et merci pour tous tes conseils… bisous 😉

  5. LaBoodeuse
    Répondre

    Merci pour cet article instructif et bien écrit. C'est vrai qu'on trouve parfois de drôles de choses sur certains blogs, qui ne correspondent pas à ce qui est fait d'habitude et c'est parfois perturbant. Je ne reçois pas encore de demande de partenariat, je ne sais pas si ça arrivera un jour, mais je suivrai tes conseils. Puis ça se ressent quand c'est de la pub pure et dure. Bonne journée :)
    Léa

  6. Fay
    Répondre

    Je n'accepte que très rarement les partenariats. Mais j'en ai quelques uns. Il faut qu'ils soient à 100% en accord avec ma ligne édito et mes exigences !

  7. Anne Claire / Kalioshka
    Répondre

    Très intéressant ton article !
    Je suis de l'autre côté de la barrière, quand j'ai monté mon agence spécialisée RP Blogs je me suis servie de mon expérience, à l'époque ou j'étais blogueuse : aucun mail groupé, uniquement des mails personnalisés et individuels, un choix de blogs partenaires en fonction des affinités des blogueuses, et surtout, le primordial, suivre au quotidien les blogueuses. il y a de l'humain derrière tout ça, malheureusement parfois certaines marques et agences l'oublient !
    Je reçois encore des mails d'agences ou de marques via mon blog et je suis effarée de voir certaines blogueuses accepter les opérations proposées : échantillons à tester, demande de ne pas mentionner "article sponso" malgré la rémunération et bien d'autres !
    Ce qui est plus difficile à gérer, côté agence et marque, c'est que les RP blogs ont un coût (les marques paient des agences pour gérer les RP Blogs ou ont en interne des ressources, les marques paient les produits qu'elles envoient aux blogueurs, …) et parfois certaines blogueuses réagissent mal quand on les relance (car même si c'est fait avec un maximum de tact, nous avons des comptes à rendre à nos clients, justifier pourquoi sur 15 envois nous n'avons que 5 retombées).
    C'est toute l'ambivalence qu'il peut y avoir dans ce domaine, mais on tient bon et on essaie de sensibiliser au maximum les marques sur ce point !

  8. Apoka-Lipstik
    Répondre

    Mouahahahahah je vais pas m'en remettre de ton "Pipi culotte! Pipi culotte!" :'D Je suis encore en train de me bidonner comme une conne devant mon écran :')

    Ça me fait rire parce que j'ai été comme ça quand j'ai eu ma 1ère demande de partenariat. Bon, c'est pas comme si j'en avais eu 50 000 (juste 2, voilà je me suis confessée) mais j'étais trop heureuse sur le coup. Après, en prenant du recul, j'ai presque été sur le point de refuser cette première demande et puis finalement je m'étais dit "pourquoi pas aprèèèèès tout! Ça rentre dans le cadre du bloginours alors je dis OUI ma p'tite dame". Bref, je m'emballe là …

    En tout cas, tes conseils sont vraiment bons à prendre :)

  9. The Flonicles
    Répondre

    Je trouve qu'il y a vraiment un gros problème sur les blogs belges en particulier de franchise quant aux produits reçus, on s'en rend compte quand on fait partie des gens qui reçoivent les mêmes produits et qu'on voit que sur le blog d'à côté, la nana prétend presque l'avoir acheté, honnêtement ça me dégoûte je me désabonne de ces blogs (oui, carrément)
    Au début j'avoue que j'avais tendance à dire oui à beaucoup de choses, pas facile de savoir si le partenariat va bien se dérouler. Aussi parfois on se rend compte après quelques semaines que l'agence a contacté 25 blogueuses et là je regrette parce que ça doit souler les lectrices de voir plein de fois le même article, mais bon, est-ce qu'il faudrait demander ça avant? Et pourquoi moi j'en profiterais pas parce que j'ai des états d'âmes mais les 24 autres vont quand même faire leur article? Etc. C'est vraiment pas évident de faire les bons choix, après tout on n'a pas été formées pour gérer ça :p
    Je nuance quand même un truc, je ne me renseigne pas nécessairement pour savoir si un produit est bien avant de dire oui parce que si le produit est naze, je pense qu'il faut le dire aussi (et oui, ça crée des tensions avec la marque/l'agence mais bon, à part bombarder de mails ils n'ont aucun pouvoir), là aussi il y a quelques blogs qui sont champions dans l'art de ne voir que du positif dans les produits reçus, je suis en admiration devant ces filles à qui toutes les crèmes hydratantes conviennent et qui vivent dans un monde tout rose!
    Enfin voilà, ton article est vraiment bien écrit et appelle à réaction, c'est vrai que ça reste encore vachement tabou d'en parler!

  10. Emilie Moizan
    Répondre

    Je pense me lançer un jour dans la création d'un blog et cet article et super intéressant et utile !

  11. Vesper Lynd
    Répondre

    AMEN ! Non sérieusement, je n'aurai pas mieux écrit, tout est dit, tout est clair : bravo ! On est toujours flattée de certains partenariats, mais parfois, trop c'est trop… Et tu as certaines marques qui ont le chic pour s'adresser à toi de manière pro mais aussi proche et ça c'est super appréciable :) En tout les cas, sauf propositions qui n'entrent pas du tout dans le champ de mon blog, je réponds toujours, même quand c'est négatif, en expliquant pourquoi (trop de produits visage à tester, pas adapté à mon type de peau (on m'a déjà proposé des trucs contre l'acné oO) etc… Bisous, bon WE

  12. mimounette81
    Répondre

    moi c'est simple, je n'ai JAMAIS été contacté, snif et re snif….

  13. eugeniefister
    Répondre

    Super article ! Je ne croule pas sous les demandes, mais je pose toujours quelques questions avant d'accepter, quand la proposition est trop vague. Si les conditions me conviennent, je dis oui.
    Quand il y a un gros foutage de gueule, je réponds aussi, dans l'espoir qu'ils arrêtent de nous prendre pour des dindes (un article avec liens en échange d'un rabais de 10% pour mes lectrices pour un site que personne ne connaissait ! Waouh, ça c'est de la super proposition !).
    Et pas d'articles sponso car pas eu de proposition. Mais si j'en ai je ferai attention. Par exemple, je sais que j'ai été un peu déçue d'une blogueuse que j'adore qui a fait un article sponso sur un produit qui n'a rien à avoir avec son domaine et dont elle ne se sert pas car pas concernée. Je peux comprendre qu'on ai besoin d'argent, mais pour autant, doit-on tout accepter ? (mais je l'adore toujours, hein !)

  14. beauty full geekette
    Répondre

    ton article est pas mal et reflète assez bien la réalité.
    sur mon ancien blog, j'avais eu une proposition de partenariat et j'étais aux anges ^^ mais une fois l'euphorie passer j'ai refuser car les produits que l'on me proposer ne correspondait pas aux produits que je présente sur mon blog
    je ne vois pas l'intérêt de présenter un produit que je n'aurais jamais acheter par moi même donc je ne vois pas pourquoi je conseillerais un produit à quelqu'un alors que je ne l'utilise pas moi même ;-/

  15. les envies de georgette
    Répondre

    Comme toi, je pense que ce genre d'articles méritent d'être lu au début de l'ouverture d'un blog !

    2 ans après l'ouverture du mien, j'ai eu beaucoup de partenaires foireux parce que je ne savais pas trier… et c'est jamais agréable ni pour nous blogueuses, ni pour lui quand le partenariat se passe mal.
    Tu leur donne la main ils veulent le bras…

    Dans mes brouillons, ça fait une semaine qu'un article qui remet les pendules à l'heure avec certaines marques et RP un peu relou trainent… j'crois que je le publierai un jour !

    Bon j'espère quand même que le partenariat avec ma boite t'a plu et n'est pas dans la liste des "partenaires foireux" 😀 ^^

    Gros bisous et bon weekend :-)

  16. Hélène - Beauty Addict Corner
    Répondre

    Ton article est un bon article, combien de nanas acceptent tout et n'importe quoi sous prétexte qu'on leur envoie des produits gratos ? Perso, je fonctionne un peu comme toi : j'accepte les partenariats qui collent avec la thématique de mon blog et des attentes de mes lectrices. Puis, si le relationnel est bon, ça colle encore plus. J'aime beaucoup Pauline d'Avisup, Camille de Clarins et Allison de Franck Drapeau car elles sont agréables, toujours un petit mot gentil, elles comprennent qu'on est pas des machines à écrire, que certains articles mettent du temps car on a qu'une peau.
    Après, je tiens aussi à dire que c'est pas parce qu'on nous envoie des produits que notre avis n'est pas objectif, mais ça c'est un autre débat :)

  17. Charlotte
    Répondre

    C'est un très bon article! Bravo & merci 😉

  18. Heavy nail polish lover
    Répondre

    Merci bcp pour cet article hyper intéressant et très utile!

  19. natieak
    Répondre

    Bonjour
    C'est un article pleins de bons conseils. J'avoue que lorsque je vois le même produit sur plusieurs blogs -genre la marque lance une grande campagne de pub via les blogs- et que aucune blogueuse ne relève le prix excessif du produit et pire je parle même pas de la compo pas super,ça me fait doucement rire. Comme tu le dis , il faut faire attention car la quasi majorité des lectrices n'a pas forcement les moyens de mettre 70 euros dans un petit pot de creme !

  20. NexLor
    Répondre

    C'est un article très intéressant. J'aime ta façon de penser et ta façon d'écrire !
    Merci. Bisous

  21. Manon
    Répondre

    Salut, j'ai beaucoup apprécier lire ton article. Je débute dans le blog et j'ai eu une proposition de partenariat que j'ai refusé car j'ai vu des avis vraiment négatifs sur le net. Je préfère attendre et accepter pour un prochain partenariat qui sera surement meilleur et bien plus intéressant ! Bisou

  22. Mademoiselle Cécy
    Répondre

    Coucou Pauline,

    J'ai également eu quelques propositions mais pas du tout dans la thématique de mon blog !! Est-ce parce que je suis nouvelle qu'ils en profitent ? je ne sais pas.
    Bref, super article !!!
    J'aime beaucoup ce que tu fais et reste comme tu es
    A bientôt

  23. Sam Poupou
    Répondre

    Super article ! J'ai kiffé le lire !

    Ah les partenariats ! Je m'imagine 2 ans et demi en arrière quand j'ai décroché mon tout 1er. J'étais hyper contente car j'étais loin d'imaginer que ce type de chose existait quand je me suis lancée.

    Mais à l'heure actuelle, j'ai l'impression que certaines blogueuses se lancent pour faire la course aux partenariats et ne proposer que des concours alors que ces dernières ne publient que 3 articles par mois. Et je ne me reconnais pas du tout dans ce type de blogosphère…Pour moi c'est comme de la "prostitution" : faire cela pour amasser toujours plus sans en parler, c'est purement malhonnête…On n'a qu'un visage et une paire d'yeux, à quoi bon avoir trop de produits si c'est pour que ça pourrisse dans un coin ? C'est ni valorisant pour la marque, ni pour la blogueuse elle-même.

    Mais parfois, on reçoit sans le vouloir, sans être prévenue, et c'est mon cas depuis l'année dernière : je reçois des produits par surprise, et il m'est arrivée d'écrire à la marque pour la remercier d'abord (ce qui est normal) et ensuite lui expliquer pourquoi je ne parlerai pas de son dernier produit (ne correspond pas à mon type de peau, ne correspond pas à la bonne problématique…). Un peu de franchise ne fait pas de mal et est loin de bousiller une relation, bien au contraire !

    J'espère que les marques et agences arrêteront d'arroser certaines à tort en voyant les non retombées sur le net et qu'elles se focaliseront sur une liste plus qualitative. Mais ça seul le temps nous le dira 😉

  24. EmptyProducts France
    Répondre

    Très bon article, qui reflète bien la réalité :)
    Des bisous :)

  25. Serena
    Répondre

    Quel bel article !! Ce n'est pas toujours évident de trier les partenariats et de s'y retrouver, j'aurais adoré lire ton article il y a quelques années. Je n'ai que peu de partenaires et je trie, comme la plupart des blogueuses, je l'espère, parce qu'un échantillon ou une lampe (oui oui… j'ai déjà reçu une telle proposition) ne m'intéresse pas le moins du monde. Je m'efforce d'être toujours sincère dans mes articles et je n'ai pas à me plaindre de mes partenaires, je n'ai jamais reçu de mail insultant suite à la publication d'un article, mais apparemment, parfois, les marques exagèrent… Je trouve que tant que l'article est argumenté… la blogueuse reste libre… Très bel article en tout cas, merci beaucoup de parler tout haut de ce que beaucoup pensent tout bas :)

  26. Totally Beauty Addict
    Répondre

    Article vraiment génial !
    Je te rejoins totalement et mention spéciale pour le dernier titre plein d'humour !
    Gros bisous !

  27. marinails34
    Répondre

    J'aime beaucoup ton article qui n'a pas peur de parler de-ce-qu'on-ne-doit-pas-parler. En effet quand on commence un blog on ne sait même pas que ça existe!
    Mais on peut quand même vite se faire un idée… Une blogueuse qui en fait un peu trop sur une marque, une marque qu'on ne retrouve pas sur 10 blogs (ba oui ça veut dire que la marque impose trop…) ou encore en repassant l'historique on se rend compte que le blog ne parle JAMAIS des autres marques. Bref des fois je me fais avoir mais rapidement le blog dégage de ma liste!
    Alors oui ça fait rêver les partenariats. Quand on voit que la marque Contacte des blogueuses on se dit 'peut être moi si mon blog évolué, un jour…'
    Mais je crois que même si une marque qui me fait baver m'impose trop de contrainte ou ne me semble pas correcte, je refuserai. D'ailleurs c'est pas faire un cadeau à la marque que de mentir comme dans les pubs. Forcément celles qui testent vont être déçues! Et le dire qui plus est…
    Puisqu'elles ont payées pour un produit miracle et qu'elle ont eu de la camelote.
    Bref, entièrement d'accord, et surtout contente de savoir qu'ici on est pas sur un blog acheté 😉 même si on le savait déjà!

  28. Les lubies de Louise
    Répondre

    Merci ! Encore un super article qui remet bien les choses au clair.
    C'est vrai qu'au début c'est difficile de dire "non" car on se sent tellement flattée d'avoir été démarchée qu'on a du mal à prendre du recul. Et puis, on fait des erreurs de débutant et c'est aussi en se trompant qu'on apprend.
    Aujourd'hui, je suis beaucoup plus "professionnelle" avec les demandes de partenariat dans le sens où lorsqu'on me contacte j'énonce exactement ce que j'ai l'habitude de faire. Si ça convient c'est super pour les deux, mais si ça ne convient pas alors tant pis pour eux… 😉 Comme tu le dis si bien, s'ils viennent nous chercher c'est qu'il ont besoin de nous. Et que le plus important c'est notre ligne éditoriales et nos lectrices, pas la marque.
    Merci encore pour ce billet juste parfait ! Des bises ♥

  29. Woodybeauty
    Répondre

    Très intéressant cet article et très bien écrit aussi ( c'est important mine de rien :)!

    xx

  30. Annalynne
    Répondre

    Merci pour ces précieux conseils 😀

  31. Psycho
    Répondre

    Et moi ?
    J'ai a peu près les mêmes critères de choix que toi, et deux autres me viennent à l'esprit :

    1/ Au fil du temps, j'ai appris à poser mes conditions tout autant que la marque pose les siennes : je ne suis pas corvéable à merci, je collabore, donc j'ai le droit de spécifier en amont des détails qui me semblent importants (souvent en termes de délais, en ce qui me concerne)

    2/ Je refuse les produits dont je n'ai pas "besoin". Exemple : si j'ai déjà en stock 4 eaux micellaires et qu'on me propose d'en découvrir une, c'est super sympa, mais je refuse en expliquant pourquoi. Tu le dis très bien : la surconsommation, c'est pas systématique. En vernis et en make-up, je suis assez "no limit" (on n'a jamais trop de vernis ou de ràl) mais en soins, inutile d'avoir un stock qui ne serait même pas terminé après 3 générations !

  32. Beyoutiful
    Répondre

    Hello ma belle ! Très utile ton article ! C'est vrai que moi j'y vais au feeling mais c'est vraiment qu etrès récemment que ça c'est enflammé pour les partenariats ! Avant c'était de temps en temps mais en ce moment c'est un peu la folie et c'est vrai qu'il faut savoir faire du tri… J'espère que je serai sage dans mes choix ! Par contre je te rejoins à 100% sur un point : Franck drapeau et Kalioska sont trop tops ! Je découvre depuis peu et je suis trop ravie… et puis avoir des blogueuses comme interlocutrices, c'est un peu l'idéal je trouve ! Des bisous !

  33. Audrey
    Répondre

    Ton article tombe vraiment à pic :) !
    J'ai eu un ma première demande de partenariat récemment et je compte refuser car les produits ne m'intéressent pas et qu'en plus n'ont pas trop de rapport avec mon blog.Je me dis qu'il y en aura des plus intéressants et s'il n'y en a plus du tout eh bien tant pis, je blog avant tout pour partager ma passion et non pour faire de la publicité aux marques,
    Des bisous,
    Audrey

  34. leblogdecindy83
    Répondre

    coucou
    c'est un article plein de bons conseils ^^
    j'avoue avoir déjà refuser des demandes car soit ça ne correspondait pas du tout avec mon blog (bien qu'il parle de beaucoup de choses: famille, beauté, nail-art…) soit c'est de la pub pour leur marque avec un code réduc dérisoire pour mes abonné(e)s!
    je privilégie aussi les rapports proches avec mes partenaires actuels et ça se passe très bien!
    j'ai même un partenaire qui me proposait des tas de choses (test produit, code reduc avec commission et même un poste de travail) et lorsque j'ai refusé il s'est orienté vers d'autres blogs et ne répondait plus aux mails!! enfin bref…
    je te rejoins à 100% ^^
    bonne soirée, cindy

  35. bulbons
    Répondre

    Très bon article !
    Merci beaucoup :)