Alimentation

Les fêtes, mon poids et moi

Ca faisait longtemps que je ne vous avais plus parlé poids, rééquilibrage alimentaire, balance et silhouette, c’est vrai. Mais quoi de plus propice que la période des fêtes pour aborder le sujet à nouveau? Si je ne vous ai pas parlé de tout ça depuis déjà quelques mois, c’est tout simplement parce que depuis que j’ai trouvé mon rythme, depuis que j’ai adopté un mode de vie (plus) sain & que c’est entré dans mon quotidien, et bien, concrétement, il ne se passe plus grand-chose. Jusqu’à il y a peu, j’étais encore stabilisée au même poids depuis un an, avec 16kg & demi de moins au compteur, je ne prenais plus, je ne maigrissais plus, je continuais à manger équilibré (en relâchant un peu la pression sur certaines règles) et mon poids était passé d’ « obsession » à « petite préoccupation » car la machine était rôdée et les variations rares. Bref, je me sentais « bien dans mes baskets ».

Seulement, en relâchant la pression (et le sport, aussi), en deux mois & demi, avec mon stage & ma petite flemme annuelle, j’ai repris deux kilos et demi. Pour certaines c’est peu, pour moi, c’est synonyme d’échec, de laisser aller et de retour en arrière, chose qui, me le suis promis, n’arriverait jamais. Je me suis reposée sur mes lauriers et voici le résultat. J’ai mangé un peu plus de sucreries, de plus grosses quantités et le « petit plaisir de la semaine » a rameuté quelques potes caloriques avec lui pour ne pas être seul, même si ce n’était jamais « super excessif ». Quelques petits restos et sorties se sont eux-aussi joints à la fête. Même si je n’ai pas abusé en mangeant tout et n’importe quoi, n’importe quand, ni abandonné mes principes, il y a certaines règles que je m’étais fixées qui ont été un peu négligées. Et comme y a pas de miracles, qu’on « est ce qu’on mange », toussa toussa, béh, forcément, j’ai un peu repris. Momentanément. Parce que non, ça ne peut plus durer. Même si c’est « seulement 2,5kg » pour certaines, que ça peut paraître superficiel et chichiteux, je me sens (et suis) fat, gonflée, grasse, molle, pas en forme & je le « ressens » vraiment physiquement. Pof dans les seins, pof dans le cul, pof dans les joues, pof dans les bras. Ca pardonne pas! J’ai l’impression d’être un hamster sous cortisone. Du coup, même si les fêtes approchent à grand pas, j’ai décidé de réagir. Pas de me priver, juste de « limiter les dégâts » et « me reprendre en main », sinon, début janvier ça ne sera pas 3 kg mais bien 5 que j’aurais repris et ça, no way. Après, on tombe dans une spirale infernale du « je m’y mets demain » et on reprend tout le poids perdu, sans s’y être remise vraiment. Et j’ai aucune envie de ça. Hier, c’était mon anniversaire, le dernier « gros repas masta calorique » (dans mon resto préféré, héhé) en famille avant Noël et ça marque officiellement le début de ma « reprise en main » pré-déprime.

Du coup, je recommence ma gueguerre contre les kilos, malgré l’arrivée prochaine du foie gras, des toasts, du champagne et des bûches glacées. Même pas peur! Je compte bien profiter des fêtes et savourer pleinement ces moments en famille en me faisant plaisir (quelques toasts, une tranche de foie gras, un morceaux de bûche, bien sûr!), mais en limitant les excès « inutiles ». Une tranche de foie gras, c’est assez, pas besoin de deux. Quelques toasts, ça suffit, une entrée va arriver après, rien ne sert de se bourrer l’estomac. Une part de bûche, ok, mais pas besoin des pralines et compagnie qui suivront, pareil pour le champagne. J’ai envie de « savourer » ces bonnes choses, sans m’en gaver inutilement. Et surtout, surtout: avant et après le jour de Noël, je mange plus light pour équilibrer le tout. Depuis aujourd’hui, j’ai recommencé à bannir réduire les aliments « inutiles et caloriques » (petit morceau de chocolat par ci, une petite gauffrette par là, du fromage après le repas, …) et à me tenir à nouveau à mes petits principes simples (ne pas manger entre les repas, boire beaucoup d’eau, limiter les quantités & manger beaucoup de fruits et légumes). Ah, et je reprends le sport, aussi. Parce qu’il va m’aider à me raffermir vite et à « gommer » les deux kilos et quelques repris en peu de temps. Du coup, mon homme m’a filé son stepper et j’en fais une à une heure trente par jour, toujours dans l’optique de me bouger et de « limiter » les dégâts des fêtes qui approchent. C’est con à faire, ça prend peu de temps et ça aide vraiment. Ca fait mal, mais il faut ce qu’il faut. Ainsi, j’aurais peut-être reperdu un peu de poids avant les deux soupers de Noël, je pourrais bien profiter de mes soirées du 24 et 25 – sans abus  et sans frustration – et dire directement « basta » le lendemain, en repartant de suite sur de bonnes bases, sans achever les restes de la veille ou râcler les plats. Parce que deux jours d’orgie, c’est assez. Et que le corps, un peu, il tolère, mais au-delà, il ne pardonne rien. La preuve. Et je n’ai définitivement pas envie de me peser début janvier en réalisant que j’ai encore repris du poids car je n’ai pas réagi à temps. C’est un cercle vicieux dont je ne veux pas. Et un sentiment que je fuis comme la peste.

Alors voilà, maintenant, je retrouve mes fruits, j’apprends à nouveau à savourer ma dose quotidienne de légumes, je comble les fringales avec des aliments peu caloriques comme des bananes, des clémentines, des dattes, du fromage blanc 0%, des barres de céréales, je mange inteligement en fonction de mes envies mais surtout de mes besoins, je bannis les excès qu’on fait « l’air de rien » mais qui pèsent sur les kilos et je me remue le popotin en espérant que tout ça ait un effet positif sur ma silhouette comme sur la balance. Même si ces 2 kilos et demi non désirés me rendent dingue et pèsent sur mon moral pour le moment, je me dis que l’important c’est de réagir à temps. De ne pas se voiler la face et se réfugier dans l’ambiance « cocooning » de l’hiver et des fêtes pour trouver prétexte à ne pas manger équilibrer et à ne pas se bouger. J’ai décidé d’obéir au principe d’ « Action-Réaction » et de me fixer des limites claires. Et dans  un peu plus d’un mois, ces kilos repris ne seront certainement plus qu’un lointain souvenir ainsi qu’ une bonne relance pour perdre les 10 derniers qu’il me reste à éliminer depuis bientôt un an.

 

Et vous, vos fêtes, vous les gérez comment?

À propos de l'auteur

Pauline

Blogueuse depuis 2010, je suis passionnée par les cosmétiques et l’univers de la Beauté. Ici, je partage avec vous mes tests, avis, découvertes et coups de coeur dans la bonne humeur !

En savoir plus

Laisser un commentaire

16 commentaires

  1. Azkadelia
    Répondre

    Je remercie ma maman, qui cuisine "Fêtes" mais toujours assez light. Des plats gourmands mais équilibrés, jamais plus de gras que nécessaire…et du coup, ben je ne me sens jamais "trop humpff" après les repas de fêtes. Le côté, "nan c'est bon, je ne peux plus rien avaler merci!", grâce à maman, je ne connais pas!! Oui, huitres, oui foie gras, oui toasts, oui dinde mais avec des purées de 3 légumes, des fagots de haricots verts, des tomates provençales… toujours de la salade…
    Ya guère que la buche aux marrons qui assomme, mais on en mange très peu!
    Du coup, j'ai plus de soucis à me faire pour mes repas sur le pouce que pour les repas de fêtes!!

    Encore félicitations pour ces 16 kilos perdus. Et je pense que tes deux petits kilos là, tu as raison, il faut les recadrer direct, sinon, c'est mort. Moi j'en aurai ptet 5 ou 6 à perdre, et même en ne grignotant pas et en mangeant énormément de fruits et légumes, j'ai beaucoup de mal! après, pas de miracle et un gros besoin de me mettre au sport!
    Bref,
    Gros bisous, bravo et très joyeuses fêtes!!

  2. jeansandsnood
    Répondre

    Quelle motivation!!! Ca encourage toutes celles qui font attention!
    Perso, je compte profiter de ces fêtes au maximum sans devoir prendre du citrate de betaïde le lendemain! Donc pareil, c'est dès maintenant que tout se joue : alimentation "réglo" et sport au maximum pour garder le moral! J'ai du mal à perdre mes quelques kilos, mais je prend le temps de faire les choses bien : -2 kg depuis la fin des études en septembre, non repris, j'ai bon espoir 😉
    Continue comma ça, tu vas les reperdre facilement!

  3. Fireflys-Secrets
    Répondre

    Chapeau, que tu arrives a garder un mode de vie et une alimentation saine. Personnellement je n'ai ni besoin de perdre du poids, ni même d'en prendre (parce que c'est un peu ma hantise aussi j'avoue ^^), par contre je suis tout bonnement incapable de vivre & manger sainement. Très clairement, je m'en fou. Je mange n'importe quoi, n'importe quand et n'importe comment et c'est vraiment quelque chose que j'aimerai, manger un peu plus sainement, parce que je sais que ça ne durera pas, la taille de guêpe avec 3 Mac Do par semaines, c'est pas possible au long terme.
    Alors les fêtes, ça va encore être de l'empiffrage pur et dur à la mode galo romaine. Qui sait, les bonne résolutions de 2014 comprendront peut-être le fait que je mangerai les 5 fruits et légumes préconisés ! Avec une touche de sport en plus ! ^^
    En tout cas, c'est vraiment chouette que tu ai réussi à trouver un bon rythme !
    Encore bravo & bonne fêtes ! :)

  4. Tiphanie Lambert
    Répondre

    Tu réagis parfaitement bien ! Tu ne te mets pas à la diet pour les perdres en 3 jours, et rien que ça c'est admirable (car quand j'en vois certaines….)!
    Je te souhaite de gérer au mieux les fêtes pour au moins te maintenir et perdre tes 2kgs après ! Moi pendant cette période je me dis que si je stabilise c'est bien ! La perte reprendra de plus belle après (tant que je ne reprend pas) !
    Restons motivées ! (Moi j'en ai encore 8 à perdre en même temps) !

  5. Anonyme
    Répondre

    Ma choupette (c'est bUbbleandlovers 😀 )
    je suis bien contente de lire ton article, et j'espère que ce n'est pas du à mon commentaire sur IG qui n'était absolument pas méchant (mais plutot alléchant !). Moi aussi, le stage a été fatal pour ma ligne. Bon, ok, on n'est peut -être pas sur la même planete kilos mais voila, savoir que j'ai grossi, moi aussi ça me fout les boules !
    Tu m'as redonné le courage et l'envie de faire plus attention jusqu'aux fêtes et après :) Bon, je culpabilise également d'avoir mangé mes deux chocolats… Snifff !
    On va se soutenir ma choupette rousse.

    Gros bisous !

  6. Gaëlle
    Répondre

    J'ai commencé à faire régime il y a environ un mois et demi, peut-être même deux, mais je ne suis pas du tout assidue. Une semaine je fais du sport tous les deux jours et puis je n'en touche pas une la semaine suivante. Niveau bouffe c'est pareil, je me prépare plein de choses saines et je craque le w-e sur le combo frite/pizza/chinois, histoire de bien tout foutre en l'air. J'ai perdu 3kg et demi alors que je m'étais fixée 7kg pour le réveillon de nouvel an (histoire de pas encore une fois ressembler à la seule baleine sur les photos de soirées) … Mais quenéni ! Jeune diplômée sans boulot, je déprime et tourne en rond et là seule chose qui me réconforte un peu c'est les qques chocolats de mon calendrier de l'avent…

    Enfin, tout ça pour dire que ton article me donne envie de me mettre un bon coup de pied au CUL ! Si je perdais au moins 2 ou 3 kg pour le 31 décembre, je serai déjà tellement contente ! Et là, ton article me laisse croire que oui, si on applique le "action/réaction" c'est possible !

  7. Amy
    Répondre

    J'en suis exactement au même point que toi ! J'avais perdu la plupart de mes kilos en trop, j'avais de bonnes habitudes alimentaires, je faisais du sport, puis… après, même si on s'est promis que ça n'arriverait plus, on se laisse aller, et on repart dans l'autre sens. Et comme toi je me dis que NON, on ne peut pas faire comme avant et attendre le dernier moment pour réagir. Deux kilos de repris, c'est deux kilos de trop (quand on ne se sent pas bien dans sa peau comme ça, bien sûr, je ne juge pas les gens qui le vivent bien), et c'est maintenant qu'il est encore tant de réagir.
    Ceci dit, je pense que tu es plus avancée que moi dans le processus, parce que là, j'en suis encore à me dire "bon, allez, on se reprend en main après les fêtes", alors que je sais très bien que c'est des conneries. La preuve, quand j'avais commencé mon changement total alimentaire pour perdre mes 17 kilos, j'avais commencé ça un samedi matin, sans me dire "oh allez, vaut mieux commencer un lundi", ou des trucs de ce genre.:)
    Encore merci pour ton article, car il me motive, et ce n'est pas la première fois que tu parviens à faire ça avec un de tes billets, d'ailleurs.;)

  8. Le boudoir d Ines
    Répondre

    Ah comme je te comprends :) Perso, j'ai perdu 13 kgs en changeant d'alimentation, et dès que je me laisse un peu aller, je reprends un kilo, mais je réagis toujours à temps, étant donné que je me pèse quasi tous les jours. En tout cas, j'ai compris un truc, ce qui compte ce n'est pas ce qu'on mange, mais la quantité. Tu ne grossiras pas parce que tu as mangé une glace :) donc je m'autorise ce que les américains appellent "cheat meal", une fois/semaine histoire de me faire plaisir, et ça me permet de bien savourer ce que je mange ^^ . Biensur, faut pas que ça devienne une habitude :) Bon courage à toi et fais toi plaisir quand même pour les fêtes :)

  9. Melanie Viegas
    Répondre

    Oh bon courage pour cette reprise en main, ce n'est pas toujours évident !
    Moi les fêtes c'est un peu une hantise coté poids. En fait, je suis très très maigre et je DOIS prendre 10kg. Mais pendant les fêtes, les tables remplies de bouffes, les repas à rallonge, une petite entrée, une deuxième, un plat, un dessert, un gâteaux, un dessert et un café et encore du gâteaux…. Ça me dégoute. Enfin ça me bloque quoi, je vois tout ça et ça y est je suis pleine !! O.O
    Du coup j'ai tendance à perdre du poids parce que je ne mange pas un vrai repas équilibré en temps et en heure et que je mange un petit truc par ci par là ! Ça peut paraitre contradictoire…
    Et je dois vraiment prendre du poids, je suis en situation critique ! Alors je fait comme toi, je me muscle un peu et j'adopte un régime de vie sain :)

  10. zebra ranol
    Répondre

    Pour l'équipe http://zebraranolia.wordpress.com/ il est très difficile de ne rien prendre pendant les fêtes et pourtant on le sait, c'est le grand piège " allez c'est les fêtes, c'est qu'une fois par an on peut se faire plaisir" et quelques semaines plus tard on regrette amèrement de ne pas avoir fait plus attention… alors plaisir ok mais faire du sport derrière pour compenser je pense ! :/

  11. contre-ut
    Répondre

    Que ton article me rassure ! J'ai moi aussi perdu beaucoup de poids en rééquilibrant mon alimentation – grâce à ça, j'ai réussi à perdre 18 kilos en un an et demi. Et ce week-end, catastrophe, je constate que j'ai repris trois kilos en l'espace de deux mois, soutenance de master et nouvelle école obligent… Du coup, j'ai moi aussi décidé de me reprendre en main, de faire attention à ce que je mange avant les fêtes, de reprendre la gym sur mon carrelage. À te lire, je me sens moins seule, et te souhaite de tout cœur : bon courage ! On y arrivera !

  12. Beyoutiful
    Répondre

    Bon courage ma belle ! Je te comprend à 100% : quelques sorties, weekend entre copains avec des bons restaus et du bon vin et bam j'ai pris 2 kg ! 2 kg c'est rien mais ça change tout : on se sent molle et grasse, bref tout sauf sexy ! La j'en suis au stade ou je boude et je cherche la motivation pour lutter ^^ ! Mais bon la je pars au ski à Noël (hum la raclette !) puis il y a les repas de famille… je vais mourir ^^ ! Prête moi ta motivation Jolie Pauline <3 !

  13. Charline
    Répondre

    Moi pendant les fêtes, j'abandonne tout ! Je profite à 300% 😀 bon, je mange pas 10 snickers sur la journée ! Mais je mange de la bûche quand j'en ai envie, je fais les repas de Noël et de Nouvel an comme toute ma famille … et bref, j'oublie pendant
    3-4 jours que j'ai des problèmes de poids :)

    Et après bien sûr, je déprime 😀 mais c'est pas grave, parce que j'ai passé 3-4 belles journées :)
    Et puis je mets les bouchées doubles …

  14. Odile Sacoche
    Répondre

    Ah moi tu sais bien ma chérie.
    Mes fêtes je les gères à la Zermati.
    C'est à dire que je mange quand j'ai faim, j'écoute mon corps.
    Je ne me pèse plus… Tu devrais essayer. Si tu savais comme je me sens livre depuis 2 mois. Mais libre, de chez libre de chez libre. Fini de noter, de regarder, de culpabiliser, de peser.
    Je suis pas encore sevrée de ma balance, donc je sais que j'ai perdu 2kg, et ce, juste en mangeant quand j'ai faim. Tout simplement (et pour te donner une idée de ma journée : 1 café au lait au matin (pas faim), à midi une grande et une demi focaccia , à 16h une part de tarte au sucre et ce soir gyros de poulet, frites au four salade)

    Que j'aimerais te reconvertir…..

  15. colormakerleblog.com
    Répondre

    Je suis une gourmande, donc ton billet me parle ô combien ! J'ai aussi décidé de me bouger, de profiter des fêtes sans abuser (enfin, ça c'est la théorie) et d'arrêter de me prendre la tête. Sur le papier, ça a l'air réalisable mais dans les faits, c'est un autre combat…

  16. Maboiteasecrets
    Répondre

    Je te comprends tout à fait et ça fait du bien de voir que je ne suis pas la seule pour qui 2 kilos c'est le drame. Parce que comme toi j'ai beaucoup perdu de poids et du coup de reprendre 2 petits kilos derrière ça fait mal. J'en ai même pleuré la dernière fois. Le pire c'est que mon chéri n'arrive même pas à me comprendre.
    Bon heureusement, contrairement à toi, les fêtes ne me posent ps de soucis, je n'aime ni le fois gras, ni la bûche, ni le chocolat ! ^^
    Bisous et bon courage !!